Ne laissez pas passer cet anniversaire, car il coïncide avec plusieurs types de restrictions juridiques et fiscales. 

L’actrice Helen Hayes affirmait que "les années les plus dures dans la vie sont celles entre dix et soixante-dix ans". D’un point de vue fiscal, elle se trompait. Le pire commence après.

Assurance-vie

La première restriction concerne l’assurance-vie : en cas de décès, les versements effectués sur un contrat d'assurance-vie après 70 ans sont moins avantageux pour les bénéficiaires.

Publicité
A l’exception des contrats antérieurs au 20 novembre 1991, les sommes portées à l’actif du contrat sont en effet considérées comme faisant partie de la succession. Résultat : avant 70 ans, les bénéficiaires profitent d’un abattement de 152 500 euros. Au-delà de 70 printemps, il retombe à… 30 500 euros.

Mieux vaut donc régulariser l’ensemble des contrats d’assurance vie avant de franchir le cap des 70 ans pour optimiser votre succession.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité