Avec l'arrivée à la présidence de François Hollande, une promesse de campagne a été mise en œuvre : dès que le décret entrera en vigueur le 1er novembre, certains Français pourront à nouveau partir en retraite à 60 ans, soit entre 9 mois et 2 ans plus tôt que prévu. Mais cela peut-il vous concerner ?

Lorsque François Hollande a été élu à la présidence de la République le 6 mai dernier, le gouvernement s'est empressé de mettre en œuvre une promesse de campagne : revenir sur le départ à la retraite à 60 ans... Voté rapidement, le décret entrera en vigueur jeudi 1er novembre.

Dès le 1er novembre, donc, certains Français pourront à nouveau prendre leur retraite à 60 ans, dans l'hypothèse où ils remplissent les conditions édictées dans le décret. Certains d'entre eux pourront partir jusqu'à 2 ans plus tôt que ce que prévoyait la réforme menée par Nicolas Sarkozy en 2010. Les moins chanceux, 9 mois plus tôt.

Ainsi, pour une personne née le 1er novembre 1952, l'ancienne réforme prévoyait l'âge d'ouverture des droits à la retraite à 60 ans et 9 mois, ce qui permettait un départ en retraite le 1er août 2013. Avec le décret, le départ en retraite peut se faire le 1er novembre 2012, soit 9 mois plus tôt.

Un départ anticipé jusqu'à 2 ansUne personne née le 1er janvier 1953 devait, selon la réforme, travailler jusqu'à 61 ans et 2 mois, pour partir en retraite le 1er mars 2014. Désormais, elle pourra partir en retraite dès le 1er janvier 2013, gagnant ainsi 1 an et 2 mois.

Si le travailleur est né le 1er janvier 1954, la réforme prévoyait qu'il ne pouvait partir en retraire qu'à 61 ans et 7 mois, soit le 1er août 2015. Le décret lui permettra de partir à la retraite le 1er janvier 2014, soit 1 an et 7 mois plus tôt que prévu.

Publicité
Enfin, pour une personne née le 1er janvier 1955, la réforme ne lui permettait de partir à la retraite qu'à 62 ans, soit le 1er janvier 2017. Après l'entrée en vigueur du décret, son départ en retraite pourra se faire le 1er janvier 2015, soit 2 ans avant la date prévue.
Publicité