La revalorisation des retraites en fonction de l’inflation devrait désormais intervenir au 1er octobre et non plus au 1er avril. Une mesure qui touchera tout le monde, sauf les « petites pensions » qui seront revalorisées au 1er avril « comme prévu » a assuré Marisol Touraine.

© AFP

Jean-Marc Ayrault a présenté mardi dernier les mesures retenues pour la très attendue réforme des retraites. Parmi elles, l’allongement de la durée de cotisations pour les salariés, ainsi que le report de l’indexation des pensions au 1er octobre et non plus au 1er avril, comme c’était le cas jusqu’à présent. Autant de mesures qui doivent permettre d’économiser 7,3 milliards d’euros par an d’ici 2020. Le projet sera présenté en Conseil des ministres le 18 septembre prochain, mais Marisol Touraine a affirmé ce dimanche que cette dernière mesure ne concernait pas les petites retraites.  

« Les petites pensions sont préservées »« Nous demandons un effort à tous, mais évidemment ceux qui ont un minimum vieillesse verront leur retraite revalorisée au 1er avril comme c’était prévu » a assuré la ministre des Affaires sociales sur le plateau de BFM Politique-RMC-Le Point. Si, avec cette réforme, le gouvernement souhaite mettre tout le monde à contribution, « il n’a jamais été question de mettre à contribution les plus petites retraites » a réaffirmé Marisol Touraine. « Le Premier ministre l’a toujours dit, et je le répète, les petites pensions sont préservées ». Les retraites les basses seront donc bien revalorisées dès le 1er avril prochain, et non au 1er octobre.

Publicité
« Une décision qui pèse »Jean-Marc Ayrault a indiqué mardi que ce report de l’indexation des pensions doit permettre d’économiser 1,4 milliards d’euros. « Une disposition qui pèse » a reconnu de son côté Michel Sapin sur France Inter, avant de réaffirmer lui aussi que le gouvernement s’était attaché à garantir les minima vieillesse.

Publicité