Accident de travail, maladie, indemnistation… Planet.fr fait le point sur ce qu’il faut savoir sur l’arrêt maladie en entreprise.  

De la simple maladie à l’hospitalisation en passant par l’incapacité d’exercer son métier, le quotidien des personnes qui travaillent dans le secteur privé est malheureusement souvent jalonné de soucis de santé. Ceux-ci peuvent entraîner des arrêts maladie et dans le pire des cas des pensions d’invalidité. Voici un dossier complet pour connaître vos droits et obligations.

L’arrêt maladie

Publicité
Si vous êtes malade et que vous ne pouvez travailler, vous devez en informer la sécurité sociale et votre employeur. Pour le faire dans les règles il faut envoyer les volets 1 et 2 de l’arrêt de travail que vous a remis le médecin à la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM). Ce document comporte également un troisième volet qu’il faut faire parvenir à l’employeur. Attention, il est obligatoire d’envoyer ces documents dans les deux jours ouvrables qui suivent la remise de l’arrêt de travail. Même fiévreux, soyez vigilant ! En cas de non-respect de ce délai, la CPAM pourrait appliquer une retenue financière sur les indemnités si vous commettez la même erreur dans les deux ans à venir. Toutefois, il existe une tolérance si vous êtes hospitalisé ou si vous n’êtes pas en état de poster l’arrêt de travail.