Une étude publiée par l’Université de Melbourne, en Australie, tend à prouver qu’il ne fait pas bon travailler plus de 25 heures par semaine après 40 ans. Pour une raison bien précise.  

Trop travailler peut nuire à la productivité. Une étude du Melbourne Insitute of Applied Economic and Social Research, publiée il y a quelques mois, montre que travailler plus de 25 heures par semaine après 40 ans aurait un impact négatif sur les capacités cognitives.

"Au-delà de 40 ans, le cerveau humain n’a pas les ressources, ni biologiques ni émotionnelles, pour encaisser. La pression et la répétition des tâches de 9h à 17h, 5 jours par semaine, c’est trop pour lui", précise BFMTV.com, qui relaie l’étude.

Ne pas travailler moins non plus

Cela peut en effet entraîner du stress et de la fatigue qui peuvent endommager certaines zones du cerveau liées à la mémoire, selon les scientifiques à l’origine de l’étude. Et c’est à partir de 40 ans que se font ressentir les premiers effets du vieillissement du cerveau.

Publicité
Mais travailler moins ne serait pas bon non plus. "Il en faut suffisamment pour stimuler l’activité cérébrale, mais pas trop, pour éviter d’abîmer son cerveau", ajoute le site d’information. Le tout est donc de bien organiser son temps de travail pour être le plus productif possible.