Il n'est plus nécessaire d'avoir démérité pour être mis sur la touche. Les "quinquas" sont même souvent prioritaires dans les "charrettes" de licenciements. Si c'est votre cas, ou si vous appréhendez cette situation, il est peut-être l'heure de faire un bilan de parcours.

Pour vous relancer, faites un bilan !

Après avoir été bannis du marché du travail, les "quinquas" reviennent au goût du jour. On apprécie à nouveau leur maturité et leur expérience. Encore faut-il qu'ils sachent mettre en valeur leurs qualités. Une seule solution : rédiger un dossier de candidature bien structuré. Il sera constitué d'un CV accompagné d'une lettre.

Au préalable, pour y voir bien clair, un bilan de parcours s'impose. Il existe bien sûr des bilans de compétences, établis par des consultants, mais un bilan personnel reste, de toute façon, indispensable.

Côté études, votre bilan sera très vite fait. Ce n'est guère, pour un candidat de plus de 40 ans, ce qui intéresse en priorité un employeur. Vous serez surtout apprécié pour vos compétences et votre expérience.

Procédez par ordre chronologique. Les informations que vous allez ainsi recueillir seront des plus utiles pour votre bilan personnel. Cette introspection peut vous paraître fastidieuse, mais vous ne pouvez pas y échapper. Vous seul savez ce que vous avez réalisé de positif.

Notez successivement le nom des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé, et pour chacune d'elles :

- la date d'entrée et de sortie,- l'intitulé du poste,- la description de la fonction : un même titre peut recouvrir des fonctions complètement différentes selon les entreprises,- les résultats obtenus,- votre rémunération à l'arrivée et au départ,- l'évolution de votre carrière.

Inscrivez au passage le nom des personnes que vous avez rencontrées et qui vous ont laissé un bon souvenir ; elles pourront peut-être vous indiquer de bonnes pistes.

A partir de cette liste se dégagera tout naturellement votre champ de compétences, votre niveau d'expertise dans un ou plusieurs domaines, vos aptitudes et vos qualités.

Quels sont, aux yeux d'un employeur, les atouts et les défauts de la cinquantaine ?

Mettez vos atouts de votre côté :- la maturité : la capacité de prendre du recul par rapport aux situations, aux événements et aux personnes- une ambition mesurée : vous voulez travailler dans de bonnes conditions et faire en sorte que vos compétences soient reconnues,- la connaissance des ficelles, des pièges et des artifices de votre job.

Publicité
Gommez vos "défauts". On attribue volontiers aux quinquagénaires des défauts assez rédhibitoires :- le manque de souplesse. 10, 15 ou pire encore 25 ans dans une même société peut vite entraîner l'esprit de routine, pour ne pas dire une sclérose ;- le manque de dynamisme. A tort, probablement, certains employeurs sont persuadés qu'un candidat de 50 ans passés n'a pas une "pêche" suffisante pour se lancer dans la mêlée ;- les exigences. Refus de mutations, salaire élevé, manque de mobilité... sont les griefs les plus courants.

A vous aussi de combattre ces idées reçues en montrant que vous êtes adaptables, entreprenant et raisonnable ! Bref, vous avez les qualités de votre âge sans en avoir les défauts.

Publicité