Sortir d'une période de chômage et retrouver du travail n'est jamais facile, d'autant plus quand vos ressources personnelles vous permettent difficilement de vous rendre à un entretien, à une formation... Mais des aides existent pour ça. Les connaissez-vous ?

Vous êtes au chômage et vous aimeriez sortir rapidement de cette situation ? Mais comment faire lorsque votre allocation chômage ne vous permet pas de vous déplacer pour vous rendre à un entretien, de vous nourrir une fois que vous y êtes ou de faire garder vos enfants pendant votre absence ?

Justement certaines aides de Pôle Emploi sont toutes particulièrement conçues pour ça... Mais elles sont peu connues. VotreArgent.fr a décidé de faire le point, expliquant que ces "dépenses [...] sont autant de frein pour les demandeurs d'emploi peu ou pas indemnisés".

Afin de pouvoir en profiter, il existe des conditions : être inscrit à Pôle Emploi en catégorie 1 à 5, et ne pas toucher plus que l'Allocation de retour à l'emploi (ARE) minimale, d'un montant de 28,58 euros par jour. Si vous entrez dans cette catégorie, vous pouvez donc demander à Pôle Emploi de l'aide pour vos frais de déplacement, d'hébergement, ou de repas. 

Pour obtenir une aide aux frais de déplacement, il faut que votre entretien d'embauche, votre reprise d'emploi, votre formation financée par Pôle Emploi ou votre concours de la fonction public se déroule à plus de 60 km aller/retour de chez vous, ou deux heures aller/retour. Le trajet est réduit à 20 km aller/retour dans les DOM. Il faut également que votre déplacement pour un entretien d'embauche ou une reprise d'emploi vise un CDI, un CDD ou un contrat de travail temporaire d'une durée minimal de 1 mois.

30 euros par nuit, 6 euros de repas par jour, 0,20 euro par kilomètrePour vous déplacer, si vous utilisez votre propre véhicule, vous obtiendrez une aide forfaitaire de 0,20 euro par kilomètre. Pour un voyage en transports en commun, un bon de transport vous sera remis, et vous devrez ensuite le présenter au transporteur en échange d'un billet. Pour obtenir cette aide, présentez à votre Pôle Emploi un courrier ou un mail avec les coordonnées de la personne qui vous reçoit, son nom, son numéro de téléphone, ainsi que l'offre d'emploi ou la convocation.

Si vous devez vous nourrir ou dormir sur place, sachez que Pôle Emploi peut aussi vous aider, à hauteur de 30 euros par nuit et de 6 euros par jour pour les repas. Au total, ces aides ne peuvent pas dépasser 5 000 euros par an. Renseignez-vous auprès de votre Pôle Emploi.

Enfin, vous pouvez aussi bénéficier d'une aide pour la garde de votre enfant afin de vous accompagner au mieux vers un retour à l'emploi. Pôle Emploi paye ainsi une partie des frais de garde dans les structures collectives ou par des nounous. L'aide à la garde d'enfants pour parents isolés (Agepi) dépend du nombre d'enfants que vous avez, ainsi que de la durée de l'activité que vous retrouvez (plus ou moins de 15 heures par semaine).

Publicité
Votre enfant doit avoir moins de 10 ans et vous devez en avoir la garde, ainsi que la charge lorsque vous allez reprendre un emploi en CDI, en CDD ou en travail temporaire de 3 moins minimum. S'il s'agit d'une formation, elle doit être au minimum de 40 heures.