En 2009, l'âge minimum pour pouvoir bénéficier d'une pension de réversion est passé de 51 à 55 ans. Le point sur les conditions d'obtention, le taux et les majorations de cette pension, qui peut être versée aux conjoints et ex-conjoints d'une personne retraitée décédée ou disparue.

1. Pension de réversion : réservée aux plus de 55 ans

Depuis le 1er janvier 2009, l'âge minimal pour pouvoir bénéficier d'une pension de réversion est repassé de 51 ans à 55 ans (article 74 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009). Il avait été abaissé à 51 ans en 2004.

Publicité
Attention, la date à prendre en compte pour l'application de cette condition d'âge n'est pas la date du dépôt de la demande de pension, c'est la date du décès du bénéficiaire de la pension de retraite décédé ou disparu : si ce décès est intervenu avant le 1er janvier 2009, l'âge minimum pour pouvoir bénéficier d'une pension de réversion demeure 51 ans.

A noter : les personnes qui ont moins de 55 ans peuvent demander une allocation veuvage jusqu'au 31 décembre 2010. 

Publicité