Selon une étude du groupe de travail européen sur le vieillissement AWG, le poids des retraites sera allégé de 2,6 points par rapport à aujourd’hui en 2060.

Tout n’est pas perdu ! Alors que les derniers chiffres du chômage sont en baisse de seulement 0,1% pour le mois de juillet, selon Pôle Emploi, une étude du groupe de travail européen sur le vieillissement AWG vient d’annoncer que le poids des pensions de retraite sera de 2,6 points moins lourd qu’aujourd’hui dans la richesse nationale… en 2060. Par ailleurs, la France devrait aller mieux d’ici là avec une croissance de 1,5% contre un objectif de 1% fixé, cette année, par Michel Sapin, le ministre des Finances. L’étude prévoit également que le poids des retraites s’allégera à partir de 2025.

A lire aussi - Retraites : le versement de la première pension assuré sans retard

La France s'en sortira mieux que l'Allemagne et la Belgique

Toutefois, l’étude indique que ce ne sera pas le cas pour tous les pays européens. Ainsi, l’Allemagne et la Belgique auront affaire à un poids des retraites en hausse respective de 2,7 points et 3,3 points. L’étude explique également que cette hausse sera due au vieillissement des populations dans ces pays. D’après leurs prévisions, la France, elle, atteindra alors une population de 76 millions de personnes contre 65 millions actuellement. "Entre 2013 et 2060, la France aurait la baisse la plus marquée du poids des pensions parmi les principaux pays de la zone euro, grâce notamment au dynamisme de sa démographie", explique ainsi l’AWG dans une note.

Publicité
Cependant, comme l’explique le Figaro, cette étude diffère de celle publiée par le Conseil d'orientation des retraites (COR). En effet, l’AWG n’a pas seulement pris en compte une démographie en hausse mais également un nombre de chômeurs plus important. Et les personnes au chômage acquérant moins de droits à la retraite, l’étude ne se révèle plus si positive que cela.

En vidéo sur le même thème - Vivre sa retraite à l'étranger : conseils et démarches