Le contrat à durée déterminée (CDD) est un contrat de travail fortement encadré, conclu pour une durée fixée dès la signature ou pour une durée minimale quand le terme n'est pas connu. Explications sur ce qu'il implique.  

1 - Des mentions obligatoires

Un CDD est automatiquement un contrat écrit, qui ne peut être signé que dans certaines circonstance : remplacement d'un salarié en congé maladie, maternité, ou passé à temps partiel, en cas d'emploi saisonnier ou temporaire (restauration, hôtellerie), d'accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise…

Vous devez y retrouver le nom et la qualification du salarié remplacé et le poste de travail occupé, la date de fin du contrat ou une durée minimale si la date n'est pas connue au moment de la signature*, une possible clause de renouvellement (non systématique), la durée de la période d'essai si celle-ci est prévue, la rémunération, l'intitulé de la convention collective applicable et de la caisse de retraite complémentaire.

Ce contrat doit être transmis au salarié au maximum dans les 2 jours ouvrables qui suivent son embauche.

Sachez-le : si le contrat présente une faute de procédure (pas d'écrit, aucune définition précise du motif...), il peut être requalifié en contrat à durée indéterminé.

Publicité
* Vous avez deux possibilités pour fixer le terme d'un CDD en remplacement d'un salarié absent : prévoir une date précise avec un contrat qui ne peut excéder 18 mois, renouvellement inclus (24 mois maximum s'il est effectué à l'étranger), ou prévoir que le contrat prend fin au retour du salarié remplacé. Dans ce cas, le CDD est dit à terme imprécis, mais doit comporter une durée minimale.