La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, s’est engagée mardi à ce que les futurs retraités touchent une pension sans retard. Explications.  

Il n’y aura plus de retard : c’est ce qu’a assuré mardi la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, qui s’est engagée à ce que les futurs retraités touchent leur pension à partir du moment où un dossier complet aura été déposé, quatre mois avant la date prévue de départ à la retraite.

"Concrètement, dès la rentrée prochaine, et partout en France, tout dossier complet de retraite, déposé quatre mois avant la date prévue de départ à la retraite, devra être traité dans les temps. Si ce n'est pas le cas, les caisses commenceront par verser automatiquement le montant rapidement estimé de la retraite afin d'éviter des situations où les retraités se retrouvent sans aucune ressource", a-t-elle annoncé mardi à l’Assemblée nationale.

Des retards pour des milliers de retraités

La ministre prévoit en effet la mise en place d’un "droit opposable à la retraite du régime général". Et cela afin d’éviter la répétition des retards, comme ont pu en faire l’expérience des milliers de nouveaux retraités de Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon, rappelle l’AFP.

Publicité
La ministre a également précisé avoir pris des mesures pour régler ces problèmes. "J’ai renforcé les moyens en gestion et fait en sorte que les retraités sans ressources touchent une aide exceptionnelle de 800 euros par mois non remboursable", a-t-elle indiqué. Et de conclure : "La situation est désormais nettement améliorée (…) nous devons faire en sorte qu’elle ne se reproduise pas".

En vidéo sur le même thème - Retraite : faut-il vraiment attendre le taux plein ?