Ils s'appellent Captain Tortue, Tupperware ou Avon. Ces enseignes de vente à domicile embauchent de plus en plus. Et parfois, ça peut rapporter gros.

Publicité
Aucun diplôme, aucune expérience n'est exigée. De même, "il n'y a pas de problématique d'âge, au contraire, une certaine maturité peut-être un avantage", souligne Philippe Jacquelinet, Pdg de Captain Tortue, le leader européen de la vente à domicile de vêtements. Devenir vendeur à domicile, "c'est être indépendant, avoir la liberté d'organiser son emploi du temps, en choisissant ses horaires", précise-t-il. Certains le font pour gagner leur vie, d'autres pour renouer le lien social. "Pour certains, qui gagnent 300 à 400 euros par mois, ce n'est pas un revenu, ils font ça avec pour objectif de rencontrer du monde". Attention, une condition sine qua none : le vendeur doit être à l'aise avec les gens et "avoir des qualités commerciales puisqu'il est payé à la commission".

La vente à domicile, ça marche comment ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité