La retraite progressive est un dispositif méconnu, qui permet de percevoir une partie de sa pension de retraite tout en exerçant une activité à temps partiel. Mode d'emploi de ce processus. 

1 - Les conditions de la retraite progressive

Pour qui : tout salarié du régime général, du RSI et de la MSA, qui atteint l'âge légal du départ à la retraite peut poursuivre son activité à temps partiel chez le même employeur ou dans une autre entreprise, tout en bénéficiant d'une partie de sa pension.

Les conditions : vous devez avoir atteint au minimum 60 ans*, justifier d'au moins 150 trimestres cotisés** tous régimes confondus, et exercer une seule activité à temps partiel (80% maximum du temps légal exercé dans votre entreprise).

La part de retraite versée est proportionnelle à votre temps de travail. Un temps partiel compris entre 60 et 80% vous donne droit au versement d'une partie (calculée en fonction du nombre de trimestres déjà cotisés) de votre retraite de 30%. Un temps partiel de 40 à 60%, une part de 50%, et pour un temps partiel inférieur à 40%, 70% de votre pension.

Sachez-le : la retraite progressive est ouverte aux salariés qui travaillent déjà à temps partiel, comme à ceux qui passent à temps partiel au moment de leur demande de retraite progressive***.

Publicité
* vous devez avoir au moins atteint l’âge légal de la retraite diminué de deux ans, sans pouvoir être inférieur à 60 ans ** Seuls les trimestres validés dans des régimes de fonctionnaires ou des régimes spéciaux (type SNCF ou RATP) en sont exclus.*** Les salariés dont la durée du temps partiel n'est pas comptée en heures n'y ont pas accès. C'est le cas des saisonniers, VRP, intérimaires...
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité