Dans un rapport remis lundi au Premier ministre, le Comité de suivi des retraites estime que le déficit des régimes de retraite de base et du Fonds de solidarité vieillesse (FSV) sera de 2,9 milliards d’euros dans trois ans.  

Le système des retraites va-t-il si mal que cela ? C’est en tout cas ce que laisse penser le rapport annuel du Comité de suivi des retraites, remis lundi au Premier ministre, Manuel Valls.

Le texte estime en effet que le déficit des régimes de retraite de base et du Fonds de solidarité vieillesse (FSV) atteindra 2,9 milliards d’euros en 2018. Et l’avenir ne s’annonce pas meilleur. Le Comité ajout que "ce solde négatif pourrait augmenter entre 2018 et 2020". Celui-ci ne reviendrait à l’équilibre qu’en 2028.

Un solde dépendant de la conjoncture

Pour que ces chiffres changent d’ici 2020, il faudra alors que la conjoncture s'améliore ou que de nouvelles mesures entrent en vigueur. Et pas seulement. "Le solde global du système à cette même échéance dépendra aussi de la trajectoire des régimes complémentaires, donc de l'issue des négociations engagées par les partenaires sociaux pour en stabiliser les comptes", précise Capital.fr.

Publicité
Comme le rappelle ainsi le site lesechos.fr, les complémentaires versent en pensions l'équivalent de 3,8 % du PIB, alors que l'ensemble des retraites pèsent 14 %. Si aucun accord n’est donc trouvé, l'Agirc-Arrco sera quant à lui en déficit de 8,4 à 11,2 milliards d'euros en 2020.

En vidéo sur le même thème - Retraites complémentaires : coup dur pour le pouvoir d’achat des retraités du secteur privé