Un site d’emploi a étudié les dates de naissance de 10 000 chômeurs et en a tiré de surprenantes conclusions.  

Naître sous le signe du Cancer ou du Gémeaux ne serait pas bon pour votre recherche d'emploi ? Le site d’emploi Qapa a analysé les dates de naissance de 10 000 demandeurs d’emploi sur quatre ans et en a déduit que l’impact astrologique pouvait avoir un impact sur le chômage.

"Parmi les hommes et femmes nés entre 1950 et 1995, les Cancers et les Gémeaux sont ceux qui rencontrent le plus de difficulté à se faire employer. À l'inverse, Poissons, Scorpions et Sagittaires ne représentent que 7% des personnes à la recherche d'un job", précise le site Metronews, qui relaie l’étude.

Des salaires demandés trop élevés ?

Publicité
Mais comment cela s’explique-t-il ? La faute peut-être aux prétentions salariales, qui seraient également plus ou moins élevées en fonction du signe astrologique. Ainsi, les personnes nées sous le signe du Taureau demandent un salaire moyen de 2438 euros, le plus fort parmi les signes astrologiques. 

A l’opposé, ce sont les Poissons qui demandent le salaire le moins élevé, avec 1392 euros. Peut-être la raison pour laquelle ils font partie des demandeurs d’emploi les moins nombreux.

Pourcentage des chômeurs selon le signe astrologique : Cancer 10%Gémeaux 10%Bélier 9%Lion 9%Vierge 9%Taureau 8%Balance 8%Verseau 8%Capricorne 8%Sagittaire 7%Scorpion 7%Poissons 7%

En vidéo sur le même thème : L'astrologie est-elle une science ?