Les retraités continuent à épargner après avoir quitté la vie active. Voici les meilleures formules à leur disposition.  

Bien qu’à la retraite, vous continuez à épargner au cas où ? Vous n’êtes pas le seul ! Selon un rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) dévoilé début 2016, les retraités continuent à mettre de l’argent de côté durant leur retraite de façon significative.

Ils ont tendance à épargner pour disposer d’un complément de revenus ou afin de constituer une pelote qu’ils transmettront à leurs héritiers. Dans les 2 cas de figure, voici comment atteindre ces objectifs en évitant les prises de risque inutiles.

Les SCPI

Publicité
Pour obtenir un complément de revenus régulier, évitez la bourse comme la peste. Pensez plutôt aux SCPI. Avec des rendements 2015 qui tournent autour de 5% (nets), elles sont souvent montrées du doigt en raison de frais de souscription (+ ou – 10%) longs à amortir. Cette problématique ne concerne pas les retraités qui investissent sur le long terme pour obtenir des revenus récurrents. Malgré des frais de gestion annuels de l’ordre de 0,9%/an, les SCPI délivrent jusqu’à 5,3% net. C’est un produit de rentier idéal, à condition de privilégier un produit de rendement (bureaux, commerces, locaux d’activité).
Publicité