Si la liberté peut être grande pour de nombreuses professions, certains employeurs sont au contraire très strictes sur la question. Et cela pour de bonnes raisons. 

Nombreux sont ceux à se poser la question chaque été sans réellement oser franchir le cap : sortir le bermuda ou la petite robe d’été pour aller au travail. La loi encadre pourtant cette question et il est possible de se mettre à l'aise en cas de fortes chaleurs.

Comme l’explique le site gouvernemental Service-public.fr, "en principe, un salarié peut s'habiller comme il le souhaite au travail, mais cette liberté n'est pas absolue". Deux conditions importantes peuvent freiner vos envies :

La première est évidemment l’hygiène et la sécurité, notamment pour les métiers dans le domaine de l’alimentaire. Pour les salariés concernés, il est normal d’adapter sa tenue. Il est donc impossible de porter un short ou une petite tenue dans des cuisines ou usines alimentaires.

L’autre condition est celle de la relation aux clients. "L'employeur peut restreindre la liberté de se vêtir des salariés, lorsque cette restriction est justifiée par des raisons tenant à l'image de l'entreprise auprès de la clientèle ou par la décence". Il est compliqué en effet pour un banquier, un représentant commercial ou une autre profession liée à la relation client de débarquer en short à un rendez-vous.

Publicité
Pour toutes les autres professions, la liberté est plus grande. Ce sera tout de même au bon vouloir de l’entreprise, qui peut vous reprocher votre tenue. Il est possible de le vérifier dans les accords d’entreprises. Et en cas de gros désaccord, c’est la justice qui pourra trancher.
Publicité