L'institut de sondage Viavoice a publié un sondage ce jeudi mettant en évidence la volonté des Français de modifier les régles encadrant les allocations chômage.

Supprimer les allocations chômage en cas d’un troisième refus d’offre consécutif de la part des chercheurs d’emploi. C’est ce que six Français sur dix souhaiteraient selon un sondage Viavoice, mené auprès d’un échantillon de 1000 personnes. Selon l’enquête, qui a été publiée ce jeudi sur France Info et dans Les Echos, près de deux tiers des Français seraient favorables à une réduction de ces préstations pour les demandeurs d’emploi les plus aisés, rapporte l’AFP.

Vers la suppression des allocs en cas de refus d’offres?

Les Français sont 63% à estimer que les demandeurs d’emploi "qui refusent trois offres successives" devraient voir leurs allocations chômage supprimées. Plus précisément, 30% des sondés sont "tout à fait favorables" à l’instauration d’une telle règle et 33% y sont "favorables". En revanche, 32% des Français désapprouveraient la mesure et 5% n’ont pas souhaité répondre.

À la question de savoir si oui ou non une réduction des allocations chômage pour les plus aisés devait être étudiée, une large majorité (69%) des personnes interrogées s’est déclarée favorable. Seul 26% ont manifesté leur refus quand ils sont 5% à ne pas avoir répondu, précise l’AFP.

La dégréssivité des allocs, pas souhaitée par les Français

Si les deux points précédents remportent l’adhésion d’une majorité de Français, celui sur la dégressivité des allocations ne fait pas l’unanimité. Sur "la réduction plus rapide au cours du temps, des allocations", seuls 46% des sondés y sont favorables. Ils sont encore 47% a être opposés à la mesure, 7% des personnes interrogées n’ayant pas souhaité répondre à la question.

Publicité
Comme l’a confirmé le président de Viavoice, François Miquet-Marty, à France Info, les résultats de ce sondage mettent en évidence "l’ampleur de la volonté (des Français) de remettre en cause dans son montant et dans ses modalités, l’allocation chômage". Un sondage qui arrive à point nommé pour Emmanuel Macron. En effet, le ministre de l’Économie tente depuis quelques semaines déjà, d’entamer des discutions sur une possible réforme de l’assurance chômage.

Vidéo sur le même thème - La formule de Macron sur les allocations chômage est "dommageable" pour Cambadélis 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité