Il n’y a jamais eu autant de chômeurs en France. Avec plus de 3,2 millions de demandeurs d’emploi, l’objectif de François Hollande d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année paraît de plus en plus compliqué.

Les derniers du chômage en France sont tombés comme un couperet. Avec 3 224 600 demandeurs d’emploi, le record de 1997, avec 3,195 millions de chômeurs, est malheureusement battu. Un chiffre alarmant (36 000 chômeurs de plus qu’en février) qui ne comprend que les demandeurs d’emploi inscrits chez Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire les sans emploi. Si l’on y ajoute les inscrits des catégories B et C, qui comprennent les personnes ayant une activité réduite, le chômage atteint les 4 741 100.

Inverser la courbe du chômage, un vrai défiUne situation qui risque de devenir un véritable casse-tête pour le gouvernement, qui maintient son objectif d’inverser la courbe du chômage en France d’ici fin 2013. En déplacement en Chine, François Hollande a appelé au « rassemblement du pays ». Le chef de l’Etat a également déclaré que « le développement des investissements en Chine, à certaines conditions, peut être un développement de la croissance en France, et de l'emploi... au moment où nous affrontons un chômage élevé, très élevé, trop élevé, où nous devons lutter contre une forme d'inertie, de stagnation ». De son côté, le ministre du Travail a rappelé que « tous les leviers de la politique de l'emploi prévus par la feuille de route sociale issue de la grande conférence sociale de juillet 2012 sont opérationnels : emplois d'avenir, contrat de génération, sécurisation de l'emploi ».  Michel Sapin a néanmoins estimé que « leur montée en puissance au cours des prochains mois est désormais l'enjeu majeur pour tous les acteurs de terrain ».

Publicité
C’est Pôle emploi qui embauchePour faire face à l’afflux du nombre croissant de demandeurs d’emploi, les effectifs de Pôle emploi vont être renforcés. Le gouvernement a accordé 2 000 nouveaux CDI d’ici le mois de septembre, afin de répondre au mieux aux besoins des chômeurs. Reste que toutes les régions de l’Hexagone ne sont pas logées à la même enseigne. La Franche-Comté et la Champagne-Ardenne enregistrent les plus forte hausse (+15,7% et +15,3% sur un an), à l’inverse, la région PACA et l’Aquitaine connaissent une hausse du chômage un peu moins importante (+9,8% et +9,3%). 
Publicité