"La vie est un miracle", le nouveau film d'Emir Kusturica sonne comme un cri d'espoir et de ralliement. En compétition au festival de Cannes, la fantaisie et l'histoire d'amour impossible au cœur des Balkans reflètent peut-être, au détour des images, le regard du cinéaste sur la vie tout simplement.

"L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art", cette maxime de Robert Filliou semble taillée à la mesure d'Emir Kusturica. Né à Sarajevo en 1954, il développe son talent sur tous les plans. Du jeu à la direction d'acteurs, de l'écriture à la réalisation, à la composition musicale aussi. Etudiant à Prague, il obtient dès 1978 un premier prix pour "Guernica", son troisième court métrage.Sarajevo, les années soixante, la vie d'une famille serbe, "Te souviens-tu de Dolly Bell ?", crée l'évènement. Il reçoit le Lion d'or de la première œuvre à la Mostra de Venise en 1981, puis le prix de la critique du Festival de Sao Paulo en 1982. Le cinéaste décroche sa première Palme d'or à Cannes en 1985 avec "Papa est en voyage d'affaires".

Emir Kusturica

Publicité
Avec Sarajevo en toile de fond, "Le temps des gitans" est salué à Cannes par le prix de la mise en scène en 1989. Emir Kusturica confirme ainsi ses choix artistiques, entre rêve et conte. Il construit un univers poétique et musical, dit baroque. Pour "Arizona Dream", Ours d'argent à Berlin en 1993, il tourne aux Etat-Unis. L'acteur Johnny Depp incarne dans ce film une quête initiatique.Emir Kusturica obtient, dix ans après la première, une deuxième palme d'or à Cannes pour "Underground". Il déclenche une polémique car l'histoire romancée de l'ex-Yougoslavie est douloureuse. Le cinéaste n'œuvre pourtant qu'en faveur de plus d'humanité. "Chat noir, chat blanc" joue alors le ton de la comédie. Elle est récompensée en 1998 d'un Lyon d'argent à la Mostra de Venise. Après quelques temps consacrés aux concerts de son groupe "No Smocking Orchestra", Emir Kusturica choisit à nouveau le 7ème art avec "La vie est un miracle". Il s'explique dans le Figaro du 14 mai : "Quand la vie offre des miracles, elle devient plus intéressante et attrayante. Dans ce film, la vie est un miracle, sur plusieurs niveaux. Le plus important étant celui de l'amour".

A voir : "La vie est un miracle"

A noter : "Emir Kusturica, tendre barbare", le film de Marie-Christine Malbert sera diffusé sur Arte, le 21 mai à 23 h 45.