Vidéos Alaune
L'embrasement d'un car qui transportait des enfants en Charente ce week-end rappelle celui de Puisseguin lors d'une collision qui a couté la vie à 43 personnes. Cette fois-ci pas de choc ni de victime, mais la rapidité des flammes qui a submergé le véhicule fait douter de la sécurité de ces engins. "Il n'y a pas d'alarme feu, ni de robinet coupe-feu avec des extincteurs associés comme dans les avions. C'est quelque chose sur lequel on va certainement réfléchir et puis relever les normes d'inflammabilité qui sont peut-être insuffisantes aujourd'hui", a expliqué Gérard Feldzer, consultant transports pour BFMTV.
Vidéos Alaune
Trois jours après la collision entre un car et un camion à Puisseguin qui a fait 43 morts, il s'agit de comprendre les causes de la collision et de réussir à expliquer comment les deux véhicules ont pu s'embraser aussi vite. Demain, une cérémonie en hommage aux victimes de l'accident se tiendra à Petit-Palais, en présence de François Hollande.
Vidéos Alaune
Trois jours après la collision entre un car et un camion à Puisseguin qui a fait 43 morts, il s'agit de comprendre les causes de la collision et...
Publicité