Vidéos A la une
Elton John, qui avait affirmé sur la BBC vouloir parler du droit des gays avec Vladimir Poutine, a eu la bonne surprise de recevoir un coup de fil du président russe quelques jours plus tard. Erreur, il s'agissait en fait d'un canular! Deux humoristes russes ont piégé le chanteur britannique qui a réagi avec humour sur son compte Instagram.
Vidéos A la une
Qui de Vladimir Poutine ou Elton John dit la vérité ? Sur son compte Instagram, la star britannique affirme avoir parlé de la situation des homosexuels russes avec le président, au téléphone. 'Je suis impatient de pouvoir le rencontrer face à face pour parler de l'égalité des homosexuels en Russie', ajoute le chanteur. Vladimir Poutine dément appel avec Elton John, marié et père de deux enfants nés de mères porteuses. Le Kremlin, rapporte BBC, dément que Poutine a téléphoné à Elton John au sujet des droits des homosexuels. Vladimir Poutine n'a pas téléphoné à Elton John, dit le Kremlin, c'est à lire dans The Guardian Le Kremlin dément la discussion entre Vladimir Poutine et Elton John, rajoute le New York Times Samedi, à Kiev, Elton John défendait encore les droits des homosexuels en Ukraine. Un pays plus tolérant que la Russie, où ces agressions homophobes sont en hausse, selon des ONG. En Russie depuis 2013 tout acte de ''propagande' homosexuelle':http://www.rfi.fr/europe/20130611-russie-adopte-une-loi-contre-propagand... devant des mineurs est puni d'amendes et d'emprisonnement.
Vidéos A la une
KIEV - 12 sept 2015 - Elton John à Kiev pour défendre les droits des homosexuels. Invité de marque d'une conférence annuelle sur l'intégration européenne de l'Ukraine, la star britannique plaide pour la promotion des droits humains, facteur selon lui de développement économique. Le chanteur a dénoncé les discriminations envers la communauté gay en Ukraine. Exemple : l'impossibilité d'organiser dans la sérénité et au grand jour une Gay pride dans les rues de Kiev. Rencontre par la suite avec le président ukrainien. Petro Porochenko lui a offert des t-shirts à l'effigie de deux personnalités ukrainiennes actuellement détenues en Russie.
Vidéos A la une
MOMENT CULTE DE L'ÉTÉ. "J'ai réussi à faire une maison de rêve de chaleur et de création" explique Eddie Barclay à propos de sa villa à Saint-Tropez avant d'y accueillir Elton John pour un match de ping-pong et un quatre mains au piano... C'était en avril 1985 dans "La fête continue".
Vidéos A la une
La polémique enfle après des propos controversés de Dolce & Gabbana. Et après l'appel du chanteur britannique Elton John à boycotter la marque de vêtements des deux designers italiens. Des designers qui sont restés longtemps en couple. Quels sont ces propos qu'Elton John n'a pas supporté et a critiqué sur les réseaux sociaux? Ceux de Dolce Domenico qualifiant de synthétiques les bébés nés grâce à la fécondation in vitro. How dare you refer to my beautiful children as 'synthetic'. And shame on you for wagging your judgemental little fingers at IVF - a miracle that has allowed legions of loving people, both straight and gay, to fulfil their dream of having children. Your archaic thinking is out of step with the times, just like your fashions. I shall never wear Dolce and Gabbana ever again. #BoycottDolceGabbana A photo posted by Elton John (@eltonjohn) on Mar 14, 2015 at 10:29pm PDT Elton John qui élève avec son mari David Furnish deux enfants nés d'une mère porteuse, a estimé que la pensée des deux designers était archaïque. Il a été soutenu plusieurs stars, notamment Victoria Beckham, envoyant un message d'amour à tous les bébés nés grâce la FIV, la fécondation in vitro et Ricky Martin. Sending love to Elton David Zachary Elijah & all the beautiful IVF babies x vb- Victoria Beckham (@victoriabeckham) 16 Mars 2015 .@dolcegabbana ur voices R 2powerfull 2B spreading so much h8 http://t.co/30Oe2hcxNt Wake up,Its 2015 Luv urselves guys #boycottdolcegabbana- Ricky Martin (@ricky_martin) 15 Mars 2015 Stefano Gabbana a pris position en défendant le droit de chacun d'avoir une opinion et désignant Elton John comme un fasciste. Un débat certainement trop éloigné des préoccupations des premiers concernés, les bébés profitant de la vie grâce à la FIV.
Publicité