Société
Une semaine après le drame, les obsèques des victimes de l'attentat à Charlie Hebdo ont lieu. Certaines sont célébrées dans l'intimité, sans la présence des médias, comme pour Cabu ou Bernard Maris. D'autres sont publiques, comme c'est le cas pour Tignous, ou plus médiatisées comme pour Elsa Cayat, Wolinski et Franck Brinsolaro, le policier chargé de la sécurité de Charb.
Publicité