Le candidat

Originaire de Villemomble, commune de Seine-Saint-Denis, et âgé de tout juste 50 ans, Philippe Poutou est le candidat anticapitaliste par excellence. Fils d’un ancien facteur partisan de François Mitterrand et d’une mère dactylographe, il a un frère et deux sœurs, eux aussi postiers. Philippe Poutou vit avec sa conjointe et leurs deux enfants âgés de respectivement 11 ans et 14 ans à Bordeaux, en Gironde. D’ailleurs, Philippe Poutou est un grand fan de football et assiste régulièrement aux matches de son club d’adoption : celui des Girondins de Bordeaux. Amateur de films sociaux et de lecture, Philippe Poutou est probablement le seul candidat à la présidence de la République à avoir raté ses études. En effet, le successeur d’Olivier Besancenot au Nouveau Parti Anticapitaliste a échoué au baccalauréat mécanique puis au concours de la Poste. Ce candidat sans le moindre diplôme justifie néanmoins d’une expérience en tant que réparateur-machiniste chez Ford.

Syndicaliste et délégué CGT, Philippe Poutou a toujours eu de profondes convictions en matière de politique. Militant d’extrême gauche à son lycée en 1985, il adhéra à la Lutte Ouvrière dès l’âge de 18 ans et fit campagne pour une certaine Arlette Laguiller. Exclu de ses fonctions au LO en raison de certaines divergences d’opinions, il intégra ensuite la Ligue Communiste Révolutionnaire, l’ancien Nouveau Parti Anticapitaliste, en 2000. Candidat aux élections législatives en Gironde en 2007 (2,7 % des suffrages), Philippe Poutou a mené une campagne pour les élections régionales en Aquitaine en 2010 (2,5 %). Désigné par le NPA comme candidat à l’élection présidentielle durant l’été 2011, il eut du mal à exister face aux grands favoris. Farouchement opposé à la loi Travail et initiateur du mouvement « Nuit debout », Philippe Poutou a affiché le slogan suivant lors de sa campagne présidentielle en 2017 : "Nos vies, pas leurs profits". À deux mois du premier tour des élections, le candidat du NPA ne réunit que 300 des 500 promesses de parrainage exigées.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE LA LAICITE

Philippe Pouton et son parti veulent l’abrogation de toutes les lois sur le voile qui peuvent stigmatiser les musulmans, lesquels sont la cible privilégiée de bon nombre d’attaques racistes. Le NPA exige la mise en œuvre d’une laïcité qui ne soit pas le "faux nez de l’islamophobie". Pour mettre fin aux discriminations, le NPA insiste sur le fait qu’il faut être capable de séparer la politique de la religion. Le NPA insiste également sur la liberté de conscience et de culte de chacun ainsi que la légalité absolue des citoyens en tout domaine, sans discrimination aucune. Pour résumer, les principes de laïcité de la Constitution ne doivent en aucun cas être bafoués. 

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DES IMPOTS

L’élu du NPA veut privilégier les impôts directs et les impôts progressifs. Pour qu’elle soit juste, celui-ci explique qu’une politique fiscale doit être transparente et claire aux yeux de tous. En ce qui concerne la fiscalité des particuliers, Philippe Poutou propose les réformes suivantes : l’établissement de nouvelles tranches d’impôts, l’imposition de l’ensemble des revenus du travail et du patrimoine, la suppression des quotients conjugal et familial, la TVA à taux zéro sur les produits alimentaires, l’eau et le chauffage, un impôt sur la fortune progressif, entre autres. En ce qui concerne la fiscalité des entreprises, elle est simplifiée au maximum. Pour une équité maximale, Philippe Poutou propose tout simplement le retour de l’impôt sur les sociétés au taux de 50 % et l’abandon du bénéfice mondial.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’IMMIGRATION

Sur les questions migratoires, Philippe Poutou veut mettre fin à la logique ancienne du nationalisme économique, et indirectement, au renforcement des frontières et de l’État fort. Pour Philippe Poutou, l’immigration n’est pas un problème tant que chacun dispose des mêmes droits et devoirs. Contrôles policiers trop rigoureux, discriminations à l’embauche, difficultés d’accès au logement ou à l’éducation, le candidat du NPA veut éradiquer le racisme d’État une bonne fois pour toutes. D’après Philippe Poutou, il ne peut y avoir la moindre possibilité d’unité des classes sans une lutte ferme et déterminée contre le racisme et le nationalisme, deux phénomènes qui agissent sur la vie de millions d’individus en France, qu’ils soient noirs, arabes, roms ou musulmans.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’EDUCATION

Sur le plan de l’éducation, le NPA veut procéder à une réforme des diplômes, qui semblent être liés à des entreprises ou à des métiers en particulier. Il veut créer un nouveau modèle d’éducation, gratuit de la maternelle à l’université, offrir de véritables diplômes qualitatifs et reconnus à l’échelle nationale. Le NPA s’engage à créer 150 000 nouveaux postes dans l’enseignement. Par ailleurs, selon le NPA, l’éducation devrait être émancipatrice : elle doit permettre d’apprendre à penser de manière autonome et ne se limite pas à l’apprentissage de compétences séparées. Les stages devraient être rémunérés à hauteur du SMIC. Enfin, la recherche ne doit pas servir les besoins des entreprises en priorité.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE LA SANTE

Le NPA souhaite que toute la population ait droit, sans conditions ni restrictions, à l’ensemble des services de santé, qu’ils soient préventifs, curatifs ou palliatifs. Le NPA souhaite développer la Sécu, la reconquérir, afin de permettre le remboursement à 100 % de tous les soins, sans forfait ni franchise, des patients. Philippe Poutou estime que les dépassements d’honoraires devraient être interdits. Quant aux pertes de salaires engendrées par une détérioration de l’état de santé du salarié, elles devraient être indemnisées par la Sécu. Philippe Poutou s’engage aussi à mettre fin au commerce de « l’assurance santé » par les assureurs, mutuelles et sociétés financières.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DU TERRORISME

Philippe Poutou dénonce l’oppression des peuples au Moyen-Orient et au Proche-Orient. Il dénonce l’existence de régimes oppresseurs, mais aussi financeurs du terrorisme international. Il dénonce la complicité qui existe entre certaines puissances occidentales et des régimes tels que le Qatar et l’Arabie Saoudite. D’après Philippe Poutou, la principale cause du terrorisme est la vente d’armes à ces mêmes États nouant des liens étroits avec Daech. Il exige aussi l’arrêt définitif des interventions militaires de la France à l’étranger, qui ne répondent à aucun objectif humanitaire mais qui suivent plutôt les traces d’une ancienne tradition impérialiste. S’il y a une guerre à mener, c’est contre le capitalisme, lequel pille les richesses des pays et opprime les peuples.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’ECOLOGIE

Philippe Poutou veut instaurer la gratuité des transports en commun de proximité, lesquels apportent une réponse efficace face aux effets néfastes de la pollution. Il souhaite également rouvrir les gares et les lignes de chemin de fer délaissées depuis l’explosion des lignes ultrarapides (TGV, LGV), mais aussi forcer la reconversion de l’industrie automobile vers des moyens de transport plus collectifs et moins polluants. S’il est élu président, Philippe Poutou interdira la culture de plantes génétiquement modifiées, et ce, quelle que soit sa finalité. Il interdira également les importations de PGM ou de viande nourrie avec des PGM. Il créera des mesures favorisant une production agricole à proximité des zones de consommation.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE LA DELINQUANCE

Nombre de quartiers sinistrés et de populations sont aujourd’hui exclus à cause du chômage de masse. Face à la délinquance et à la violence, Philippe Poutou refuse de multiplier les effectifs policiers ou d’augmenter le budget dédié à l’armement des forces de l’ordre. Selon lui, il ne faut pas se donner les moyens de réprimer inutilement, à outrance. Il juge la répression contre-productive et même incitative à l'égard de la violence. Pour réduire la délinquance, Philippe Poutou est prêt à miser sur davantage d’éducateurs, d’enseignants et de services publics. Pour neutraliser la délinquance, il faut aussi mieux lutter contre les licenciements et le chômage, contre l’état d’urgence et contre certaines décisions pénales, Philippe Poutou dénonçant ce qu’il appelle "l’acharnement judiciaire".

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’EMPLOI-ENTREPRISES

Philippe Poutou et le NPA estiment que ce qui pèse sur l’emploi, c’est avant tout la course effrénée du capital, les gains de productivité obsessionnels. Le candidat anticapitaliste s’oppose fermement aux instruments dont disposent les sociétés pour réduire les coûts : délocalisation, défiscalisation, externalisation, mais aussi détérioration des conditions de travail. Philippe Poutou se place aussi contre la libre circulation des capitaux et souhaite supprimer les accords et traités en vigueur entre les pays capitalistes d’Europe et d’ailleurs. Enfin, Philippe Poutou s’engage à s’opposer aux suppressions d’emplois en condamnant les licenciements et le partage du travail intempestif, entre autres.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’ENDETTEMENT

Pour mettre fin à la dette publique, il faut que "l’évasion fiscale finance les retraites de chacun". Philippe Poutou désire éradiquer le complotisme qui existe entre l’État et l’évasion fiscale. Il est prêt à soutenir toute mesure visant à augmenter le nombre de contrôleurs fiscaux et antifraudes. Il se dit prêt à affronter les privilégiés, mais aussi les "institutions et dirigeants politiques de la bourgeoisie". Pour y parvenir, Philippe Poutou propose de socialiser le système bancaire en supprimant les indemnités et le rachat d’actions. Il veut également en finir avec la Constitution, qui méprise l’obligation pour chacun de contribuer aux charges publiques en fonction de ses capacités, chose qui est pourtant revendiquée dans l’article 13 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’EUROPE

Philippe Poutou se positionne contre la liberté des capitaux. Il veut mettre fin à la spéculation sur la dette et les monnaies et veut condamner l’évasion fiscale. L’Europe n’est pas une priorité pour Philippe Poutou, qui souhaite avant tout défendre les emplois en France, partager le travail sans la moindre baisse de salaire. Sur la question de l’Europe, Philippe Poutou agirait en deux temps : premièrement en débarrassant la France des capitaux étrangers, deuxièmement, en favorisant un développement réciproque et juste des pays entre eux, sans interférence ni pression du marché international. Philippe Poutou veut œuvrer pour l’harmonisation des droits sociaux des travailleurs du monde entier.

CE QUE PENSE PHILIPPE POUTOU DE L’INTERNATIONAL

Sur le plan international, Philippe Poutou et le NPA dénoncent l’ensemble des guerres impérialistes de l’État français et critiquent ouvertement Dassault et les ventes d’armes. Le NPA est sur un terrain internationaliste qui le rapproche assez nettement de Lutte Ouvrière. L’idée est donc de démanteler l’ordre mondial capitaliste responsable des bombes sur Alep et Mossoul, des barbelés contre les migrants ou des futurs murs qui sépareront Donald Trump et le Mexique. Philippe Poutou et le NPA dénoncent par conséquent une barbarie au nom du profit. Ils veulent une harmonisation des échanges mondiaux et la libération des peuples opprimés dans le monde. Cette libération doit être effectuée à force de dialogue, sans violence ni répression.

Rechercher les résultats de votre ville

Un sondage Harris Interactive* publié ce samedi 4 novembre 2017 révèle le taux de confiance que les Français accordent à Emmanuel Macron 6 mois après...

L’ancien candidat de la droite à l’élection présidentielle aurait l’intention de revenir sur l’affaire qui a entaché sa campagne. Celui qui se rêvait à...

Brigitte Macron : une surprise de taille à l'Élysée

Alors que Brigitte Macron est en pleine installation dans son bureau de l'Élysée, son directeur de cabinet croule sous les courriers à son...