François FILLON
(LES REPUBLICAINS)

Le candidat

C'est en 1977, à l'âge de 23 ans, que François Fillon entame sa carrière politique : il partage les idées de Jacques Chirac, fraîchement élu maire de Paris, et s'inscrit alors au RPR (Rassemblement pour la République). François Fillon vient d'obtenir son DEA en droit public. De 1977 à 1981, il est l'assistant parlementaire de Joël Le Theule, député européen dont le fief se situe dans la Sarthe, le département où François Fillon a grandi. Aîné de quatre garçons, il allait à l'école à Cérans-Foulletourte, mais c'est au Mans qu'il est allé au lycée pour obtenir, de justesse, un baccalauréat de série A (aujourd'hui L). À l'époque, il envisage d'être journaliste et fait même quelques stages d'été à l'AFP (en Espagne et en Belgique). À l'université du Maine (toujours au Mans), il décroche une maîtrise de droit public avant de s'inscrire à la Sorbonne pour le DEA. C'est là qu'il fait la connaissance de Penelope Clarke, une Galloise qu'il épouse en 1980 et qui lui donnera une fille et quatre garçons.

Peu de temps après son mariage, François Fillon devient, à la mort de son mentor Joël Le Theule, conseiller général de la Sarthe, et ce, jusqu'en 1998. Il est également député, et en 1983, il est élu maire de Sablé-sur-Sarthe. À la suite de l'élection de François Mitterrand en 1988, François Fillon se rapproche de Philippe Seguin qui entend rénover la droite. Il le suit sur la contestation de la présidence du RPR à Jacques Chirac, et aussi sur le traité de Maastricht. En 1992, François Fillon est élu le plus jeune président de conseil général (toujours dans le département de la Sarthe), et à partir de 1998, ses pouvoirs s'étendent à la région (des Pays de Loire) lorsqu'il devient conseiller régional puis président du conseil régional.

En 2002, François Fillon est numéro 3 du gouvernement Raffarin, chargé du ministère des Affaires sociales et du Travail. C'est notamment lui qui conduit la réforme des retraites et qui crée le RMA (revenu minimum d'activité), entre autres. En 2004, il change pour le ministère de l'Éducation nationale, tout en devenant sénateur de la Sarthe. Nicolas Sarkozy le nomme Premier ministre en mai 2007, poste duquel il démissionne en 2012 suite à l'élection de François Hollande. Il brigue ensuite la présidence de l'UMP (désormais Les Républicains) pour être le candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE LA LAICITE

Fervent catholique élevé chez les jésuites, François Fillon a une vision relativement libérale de la laïcité, jugeant qu'il faut "raison garder" sur cette question du tout-laïc (comme concernant les menus scolaires ou, par exemple, le port du voile). Il ne souhaite pas que la laïcité devienne agressive, en faisant absolument interdire toute démonstration religieuse en dehors du domicile. Craignant qu'il soit fait de la laïcité un instrument à brandir comme un bouclier, lui la considère davantage comme une tolérance réciproque, à respecter avec sang-froid quand elle doit intervenir, c'est-à-dire, selon lui, uniquement quand il y a un vrai danger pour les personnes. Il ne faut pas qu'elle devienne un carcan trop rigide pour la liberté religieuse.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DES IMPOTS

La politique fiscale de la France, selon François Fillon, doit lui permettre de se réconcilier avec l'emploi et la croissance. Pour ce faire, il propose de faire baisser le coût du travail, notamment en réduisant les taxes prélevées sur la masse salariale. En échange de quoi, il augmenterait de deux points les deux taux de TVA, sauf sur les produits de première nécessité. D'après François Fillon, il faut aligner l'impôt sur le revenu sur celui des autres pays européens comparables : il prévoit un abaissement des impôts sur les revenus des foyers français, au fur et à mesure que d'autres mesures porteront leurs fruits. Il veut supprimer l'ISF pour éviter la fuite des capitaux. Pour rendre la fiscalité plus prévisible, il s'engage à ce que les taux d'imposition ne changent pas pendant la durée de son mandat présidentiel.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’IMMIGRATION

François Fillon se dit favorable à une immigration maîtrisée, et a inclus dans son programme cinq axes pour atteindre cet objectif. Le premier concerne l'Europe, avec la création d'un corps de gardes-frontières, et l'amélioration des contrôles dans nos ports et aéroports grâce à un plan d'investissement sur trois ans. Le second concerne les prestations sociales, qui ne seraient accordées qu'au bout de deux ans de cotisations en France pour les nouveaux arrivants. Le troisième propose de limiter l'immigration à la seule capacité d'intégration du pays, et de fixer des limites à l'immigration familiale. Le quatrième concerne la refonte des modalités de la gestion du droit d'asile. Le cinquième axe concerne l'obtention de la nationalité française, soumise à un processus d'intégration mais aussi à un processus d'assimilation.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’EDUCATION

Les valeurs de mérite et d'excellence sont celles que prône François Fillon. Ses trois grands axes pour l'éducation reposent sur les contenus, l'organisation et le rôle des formateurs (enseignants et parents). Quant aux contenus, il veut recentrer les cours du primaire sur les fondamentaux (lecture, écriture, histoire et mathématiques) et renforcer l'apprentissage de l'anglais avec, par exemple, des semaines intensives à l'oral. L'organisation passera par une modernisation des outils d'apprentissage et un plus grand rôle confié aux chefs d'établissements (promotion d'enseignement, organisation du temps scolaire...). Les enseignants seraient plus présents, mais aussi mieux rémunérés et plus accompagnés. Quant aux parents, ils seraient davantage consultés et investis.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE LA SANTE

François Fillon a décidé de faire de la santé une de ses priorités. Son inquiétude concerne essentiellement les déserts médicaux : il veut que chaque Français, où qu'il se trouve, puisse accéder à des soins de qualité. Son autre cheval de bataille sera le remboursement des soins à destination des enfants et des personnes âgées. Il veut également créer un plan santé à l'école dans une optique de prévention, qu'il entend étendre à tout le monde avec la création d'une consultation médicale intégralement remboursée tous les deux ans. Parallèlement, pour garantir la pérennité de l'Assurance maladie, il espère parvenir à 20 milliards d'euros d'économies en cinq ans, notamment en luttant contre les fraudes.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DU TERRORISME

Pour lutter contre le terrorisme, François Fillon envisage de simplifier l'organisation actuelle afin de la rendre plus efficace. Pour ce faire, il veut créer un grand ministère de l'Intérieur regroupant tous ceux qui œuvrent à la sécurité des citoyens français, notamment pour une meilleure coordination entre police et gendarmerie. Pour davantage d'opérationnalité face au terrorisme, il envisage des investissements en police scientifique ou concernant la cybercriminalité, ainsi que la rénovation du parc informatique. Pour lui, la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) doit être reliée à la direction de la police pour une cohérence accrue de la lutte anti-terroriste. Il veut d'ailleurs y créer un système de carrière valorisant et des spécialisations.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’ECOLOGIE

Le grand thème concernant l'écologie dans le programme du candidat Fillon est la transition énergétique. L'une de ses priorités est la lutte contre les gaz à effet de serre (GES) pour réduire l'impact sur le changement climatique. Concernant l'énergie, il est pour le maintien de la filière nucléaire tout en développant et facilitant l'essor des énergies renouvelables. Il voudrait promouvoir l'habitat durable (écoconstruction, qualifications des artisans, crédits d'impôts...), mais aussi lutter contre une autre source émettrice de carbone avec une politique écologique des transports. Il prône également des mesures concernant l'eau (élargissement des cours d'eau, réserves pour l'agriculture, lutte contre les pesticides...). Le dernier levier concerne les déchets, dont François Fillon pense qu'ils peuvent constituer une source d'énergie.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE LA DELINQUANCE

En termes de sécurité et de tranquillité publique, François Fillon prône l'"impunité zéro". Il veut renforcer les pouvoirs locaux afin de venir à bout de la petite délinquance à l'école et dans les transports, ainsi que de la vente de stupéfiants. Surtout, il veut que les punitions envisagées soient appliquées, que toutes les situations qui troublent l'ordre public fassent l'objet de procédures de contravention. Ses principales mesures envisagées sont d'armer les policiers municipaux (après formation) et de leur permettre de dresser des procès-verbaux, de donner plus de pouvoir aux maires et aux familles pour impliquer les parents dans la prévention de la délinquance (les prestations familiales en dépendraient), et de créer 16 000 places de prison.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’EMPLOI-ENTREPRISE

L'objectif emploi de François Fillon est de lutter efficacement contre le chômage en ramenant le taux à 5%. Pour ce faire, deux grands axes sont énoncés : d'un côté, faciliter la création d'emplois ; de l'autre, faciliter l'accès au marché du travail. Pour que les entreprises créent de l'emploi, il faut leur rendre leur compétitivité en baissant les charges qui pèsent sur elles. Il faut également les inciter à investir plutôt qu'à épargner. Pour qu'il soit plus facile d'accéder à l'emploi, François Fillon propose de tourner davantage l'apprentissage vers les entreprises, et surtout de valoriser les actifs pour qu'ils gagnent davantage que les personnes bénéficiant de revenus d'assistance. Il compte aussi développer l'auto-entreprenariat.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’ENDETTEMENT

Concernant la dette publique, François Fillon propose plusieurs mesures afin d'atteindre l'équilibre en 2022, soit un effort de 110 milliards d'euros d'économies en cinq ans. Une des mesures est de réduire les coûts engagés par l'État dans ses services aux citoyens. Il invite l'État et les collectivités à se limiter aux missions qui leur sont confiées et à réorganiser leurs politiques afin de les rendre plus efficientes. Il veut que dans la fonction publique, le temps de travail hebdomadaire soit de 39 heures. Il prévoit également de réformer le système des retraites et de traquer les dépenses inutiles de l'Assurance maladie. Sa politique fiscale devrait également lui permettre d'atteindre ses objectifs.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’EUROPE

Toujours opposé au traité de Maastricht, François Fillon veut réformer l'Europe pour en faire un outil, et il veut faire évoluer le rôle de la France au sein de cette institution. Il souhaite une France souveraine vis-à-vis de ses partenaires européens. Pour ce faire, il faut redonner une crédibilité économique et sociale. En outre, les autres plans d'action de François Fillon concernant l'Europe sont la sécurité et la politique commerciale. Il prône une immigration maîtrisée avec des frontières gardées par un corps européen de gardes-frontières. Il requiert un effort militaire à chaque pays afin de donner du poids à la sécurité de l'Europe. Commercialement, il demande le refus de mesures européennes qui ne serviraient pas les intérêts de la France, ainsi que la réciprocité de toute mesure d'échanges.

CE QUE PENSE FRANCOIS FILLON DE L’INTERNATIONAL

François Fillon a à cœur de développer l'image de la France à l'étranger, dans tous les domaines possibles, que ce soit la recherche et l'innovation (l'excellence française), la santé (avec la création d'un label "hôpital France" pour l'export des savoir-faire hospitaliers), la formation (mobilité des étudiants et des chercheurs), mais aussi la culture (soutien aux créateurs français et au tourisme comme vecteur économique) et l'agriculture (alléger les normes et les charges pour une meilleure compétitivité). Le rayonnement de la France est une priorité pour le candidat. La défense du pays est aussi un axe qu'il souhaite voir renforcé, avec des armées prêtes aux défis d'aujourd'hui (terrorisme, nucléaire...) et de demain

Rechercher les résultats de votre ville

Un sondage Harris Interactive* publié ce samedi 4 novembre 2017 révèle le taux de confiance que les Français accordent à Emmanuel Macron 6 mois après...

L’ancien candidat de la droite à l’élection présidentielle aurait l’intention de revenir sur l’affaire qui a entaché sa campagne. Celui qui se rêvait à...

Brigitte Macron : une surprise de taille à l'Élysée

Alors que Brigitte Macron est en pleine installation dans son bureau de l'Élysée, son directeur de cabinet croule sous les courriers à son...