Vidéos à la une
Le point sur les grandes lignes du débat entre les candidats de la 6e circonscription
Vidéos à la une
Le président américain s'entoure des meilleurs pour assurer sa défense dans l'affaire d'espionnage russe. L'avocat new-yorkais Marc Kasowitz devra prouver qu'il n'y a pas eu collusion, pendant la campagne préisdentielle, entre l'entourage de Donald Trump et les Russes. Pres. Trump expected to retain lawyer Marc Kasowitz as his private attorney for Russia inquiry, ABC confirms. https://t.co/SLY8Sfj8SM pic.twitter.com/PC0AmgsrtI- ABC News (ABC) 24 mai 2017 Hier, interrogé dans le cadre de cette enquête, l'ex-directeur de la CIA John Brennan a affirmé qu'il y avait bien eu des contacts, et qu'il avait prévenu Moscou de stopper son ingérence dans le processus électoral. Les soupçons font actuellement l'objet de trois enquêtes distinctes: deux par des parlementaires du Congrès et une par un procureur spécial nommé la semaine dernière. Mais Michael Flynn l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump refuse de remettre les documents sur ses rencontres avec les Russes, et de témoigner devant la commission d'enquête du Congrès.
Législatives
Alors que l'on connaît désormais tous les candidats officiellement investis pour les législatives, focus sur ces personnalités qui font leurs premiers pas dans le monde politique.
Vidéos à la une
C'est une figure du renseignement américain qui fait son entrée à la Chambre des représentants de Washington. John Brennan ancien directeur de la CIA qu'il a quittée quelques jours après la prise de fonction de Donald Trump, était interrogé mardi par la Commission du renseignement. La Russie a-t-elle interferé dans l'élection américaine ? Selon lui, aucun doute. 'Tout le monde doit être bien conscient que la Russie a interféré dans notre processus électoral de la présidentielle 2016, et qu'elle l'a fait en dépit de nos fermes protestations et avertissements clairs de ne pas agir ainsi', a déclaré John Brennan. 'Je lui ai dit que tous les Américains, quelles que fussent leur étiquette politique ou leur préférence pour l'élection, étaient attachés à leur faculté de choisir leurs dirigeants sans interférence. J'ai dit que les électeurs américains seraient outrés par toute ingérence dans l'élection', a relaté M. Brennan. Selon lui son interlocuteur a, sans surprise, nié toute implication russe, en indiquant toutefois qu'il allait faire part au président Vladimir Poutine de l'avertissement américain. John Brennan a répété que la CIA avait détecté en 2016 de possibles signes de collusion entre l'entourage de Donald Trump et les Russes, des soupçons qui font actuellement l'objet de trois enquêtes distinctes: deux par des parlementaires du Congrès et une par un procureur spécial nommé la semaine dernière. 'J'ai vu des informations et des renseignements qui appelaient une enquête du bureau pour déterminer si une telle coopération ou collusion s'était produite', a déclaré l'ex-patron de la CIA. Le président Trump dénonce avec véhémence ces accusations de collusion, se disant victime d'une chasse aux sorcières sans précédent. Concernant les récents reproches faits au président américain d'avoir révélé à l'ambassadeur de Russie et au chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, des données confidentielles livrées par un pays allié, M. Brennan a estimé que, si ces affirmations publiées par la presse étaient avérées, alors M. Trump 'aurait violé deux règles'. 'La première, c'est que de telles informations classées secret défense ne doivent pas être partagée avec des ambassadeurs (...), la seconde est qu'avant de les partager avec des partenaires étrangers il faut s'assurer qu'on ne va pas en dévoiler la source et la méthode d'obtention', a-t-il souligné. Avec AFP
Revue du web
Jusqu'à ce vendredi après-midi, l'ex-ministre de l'Intérieur socialiste Daniel Vaillant, 68 ans, pouvait espérer sauver son siège de député de..
Vidéos à la une
Les Iraniens ont commencé à voter ce vendredi à l'élection présidentielle. Le scrutin oppose le président modéré sortant Hassan Rohani, au religieux conservateur Ebrahim Raissi. 56,4 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. Le choix, au travers des deux candidats, se fait entre Rohani qui a lutté contre l'inflation et négocié l'accord sur le nucléaire et Raissi dont la priorité est de baisser le chômage.
Vidéos à la une
Le patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, repart en campagne. Tracts à la main, il se présente face à Mounir Mahjoubi, Secrétaire d'Etat en charge du numérique, dans le 19ème arrondissement de Paris. Face à ces derniers, la candidate de la France insoumise n'est pas inquiète: Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête lors du premier tour de l'élection présidentielle.
Vidéos à la une
Interview de Christophe Rouillon, ex-candidat PS dans la 5ème circonscription en Sarthe dans le cadre du retrait de sa candidature aux prochaines élections législatives. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Ce mercredi 17 mai 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. Les élus Les Républicains ont trouvé toutes sortes de manières pour réagir à la "Main tendue" d'Emmanuel Macron. Selon François Baroin, "répondre à cette question n'a pas de sens aujourd'hui". Thierry Solère, lui, a avancé que la "Main tendue" doit-être entendue. Une formule à méditer. Dominique Bussereau, quant à lui, a fait une métaphore sur une main tendue à un enfant qui traverserait une rue. Autres sujets: Manuel Valls face à Francis Lalanne pour les législatives dans l'Essonne. L'on se bouscule chez le tailleur d'Emmanuel Macron. Accueil chaleureux pour Benoît Hamon dans les Yvelines. - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Présidentielles
Des mandats présidentiels ou ministériels ne sont pas de tout repos. En effet, les visages des politiques sont marqués par les années, parfois très intenses. Découvrez l'avant/après des présidents et ministres.
Vidéos à la une
Interview de Guillaume Bernard, politologue et maître de conférences qui nous livre son analyse pour les prochaines élections législatives suite à la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Politique
Le secrétaire général du mouvement d'Emmanuel Macron a dévoilé jeudi à la presse les noms des premiers candidats investis. Parmi ceux-ci se trouvent des personnalités très diverses.
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Élu nouveau président de la République dimanche 7 mai face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron prendra officiellement ses fonctions le 14 mai prochain. Mais quel salaire touchera-t-il durant son quinquennat ?
Vidéos à la une
Focus sur les élections législatives en Vendée suite à la victoire d'Emmanuel Macron au second tour des élections présidentielles. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Culture
Avec Téléstar
PHOTO - Durant l'élection présidentielle, de nombreuses rumeurs ont circulé concernant la récusation d'Anne-Claire Coudray, mise de côté par le Front National. Mercredi 10 mai, la directrice de l'information de TF1 a tenté de mettre les choses au clair.
Vidéos à la une
Extrait du discours de la candidate du Front National Marine Le Pen qui annonce vouloir transformer son parti en profondeur suite à sa défaite au second tour des élections présidentielles. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Extrait du discours d'Emmanuel Macron, élu président de la République suite à sa victoire du second tour des élections présidentielles. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Dans le cadre des résultats du second tour des élections présidentielles, focus sur les raisons qui ont opposé les votes des deux communes voisines de Scaër et Roudouallec en Bretagne.
Vidéos à la une
Moon Jae-In le nouveau président de Corée du Sud a prêté serment mercredi lors d'une cérémonie sans fioriture. 'Je serai le président de tous les Sud-Coréens', a-t-il déclaré. 'Un président à portée du peuple'. Après une campagne dominée par les thèmes du chômage et du ralentissement de la croissance, le nouveau président a remporté 41,1% des suffrages, loin devant le conservateur Hong Joon-Pyo, issu du parti de la présidente déchue, Park Geun-hye. Le nouveau chef d'Etat, 64 ans, plutôt de gauche, est un ancien avocat spécialiste de la défense des droits de l'Homme. Il s'est immédiatement dit favorable à une forme de dialogue avec la Corée du Nord. Une attitude qui tranche avec la rhétorique menaçante de l'administration Trump ces derniers temps à l'égard de Pyongyang. Moon Jae-in va devoir affronter une tâche diplomatique délicate face à ce pays voisin doté de l'armé nucléaire. Sur le plan intérieur, les défis sont nombreux. Le premier : gérer les conséquences du scandale de corruption qui a valu à l'ancienne président, Park Geun-Hye d'être destituée. S'il Moon Jae-in a remporté l'élection présidentielle anticipée, il n'en est pas moins que le pays est profondément divisé. #CoréeduSud : #MoonJaein, fils de réfugiés nord-coréens, élu président, promettant un 'profond changement' https://t.co/YHmDNJrKUt pic.twitter.com/WlfABoEMwm- B3infos (@B3infos) 9 mai 2017
Vidéos à la une
Que se passera t-il si c'est le Labour Party de Jeremy Corbyn qui remporte les législatives du mois prochain en Grande Bretagne ? Le dirigeant travailliste a refusé de confirmer ce mardi qu'il retirerait le pays de l'Union Européenne si son parti gagne le scrutin. Pourtant, voici ce qu'il déclarait quelques heures plus tôt, lançant sa campagne à Manchester : 'Cette élection ne concerne pas le Brexit, ça c'est déjà réglé. La question maintenant c'est quelle sorte de Brexit nous voulons, et quelle Grande Bretagne nous voulons après le Brexit. Le Labour veut un Brexit qui privilégie l'emploi, qui sauvegarde le futur des industries vitales du pays. Un Brexit qui ouvre la voie à une société vraiment plus juste , qui protège les droits de l'Homme et fasse avancer l'économie'. In a few minutes, we're officially launching our #GE2017 campaign: #ForTheMany, not the few. Join us live here https://t.co/uMhEP8LUNr pic.twitter.com/Zs1nkRchEF- Jeremy Corbyn (@jeremycorbyn) May 9, 2017 Theresa May, la Première ministre, qui s'est lancée dans une opération électorale de porte à porte, cherche le plus de légitimité pour mener à bien les négociations de sortie de l'Europe. 'Nous avons besoin d'un mandat fort pour nous placer en position de force dans ces négociations, a t-elle déclaré. Et chaque vote des candidats locaux va renforcer ma main dans ces négociations pour obtenir le meilleur accord pour la Grande Bretagne'. Les Tories ont remporté vendredi une large victoire aux élections locales britanniques, ce qui est de bon augure pour le gouvernement avant le scrutin du 8 juin. Les Travaillistes, dans les sondages, accusent vingt points de retard sur les conservateurs.
Culture
Avec Téléstar
Portrait - Pour France 5, il a filmé les coulisses de la dernière campagne pour la spéciale C Politique, mardi 9 mai à 20h50. Portrait d'un homme qui vit son métier comme il mène sa vie : avec un engagement entier né de son éducation.
Culture
Avec Téléstar
INTERVIEW - Stéphane Guillon a joué sa dernière représentation le lendemain du second tour de la présidentielle. Canal+ diffuse son spectacle ce mardi 9 mai à 21h. Analyse acérée en vue dans cette interview réalisée avant les résultats de la présidentielle et la victoire d'Emmanuel Macron..
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Lundi 8 mai, la chaîne TMC diffusait une nouvelle émission de Quotidien présentée par Yann Barthès. Et durant la soirée, les téléspectateurs ont aperçu une ex-candidate des Anges de la télé-réalité.
Vidéos à la une
Les bureaux de vote ont ouvert tôt ce matin en Corée du Sud pour la présidentielle. Il s'agit de trouver un successeur à Madame Park, qu'un retentissant scandale de corruption a envoyé derrière les barreaux. Une participation record est attendue, de nombreux électeurs voulant exprimer leur colère sur l'économie, et vis à vis des élites. Moon Jae-In, le candidat de centre-gauche, est le grand favori, avec 38% des intentions de vote. Cet ancien avocat spécialisé dans les droits de l'Homme prône un dialogue et un rapprochement avec l'ennemi nord-coréen. Moon Jae-in aux portes du pouvoir en Corée du Sud - via LaMatinale_M pmtokyo https://t.co/IVAsR5cyDg- La Matinale du Monde (@LaMatinale_M) 9 mai 2017 Loin derrière, le centriste Ahn Cheol-Soo, est donné au coude-à-coude avec le conservateur Hong Joon-Pyo, issu du parti de la présidente destituée. Une victoire de M. Moon entraînerait une alternance après presque 10 ans de règne conservateur et signifierait un changement considérable de politique, vis-à-vis de Pyongyang et du protecteur américain. Les tensions ont rarement été aussi élevées sur la péninsule, le président Donald Trump a brandi la menace militaire, avant de se radoucir et évoquer une rencontre avec le dirigeant nord-coréen. Le nouveau président sera investi mercredi. Corée du Sud: les enjeux de l'élection présidentielle https://t.co/H4YY4Qm38d pic.twitter.com/AgGCNQ1SwD- RFI (@RFI) 8 mai 2017 "En Corée du Sud, les citoyens sont des consommateurs plutôt que des électeurs", l'écrivain Kim Young-ha https://t.co/l7PGW5U5Xu pic.twitter.com/JluXGANqVM- Libération (@libe) 8 mai 2017
Vidéos à la une
Moon Jae-in, le candidat de l'opposition, est le favori à l'élection présidentielle de Corée du Sud. Il est crédité de 40% d'intentions de vote. Il pourrait donc succéder à Park Geun-Hye, la présidente destituée en mars après un scandale de corruption et d'abus de pouvoir. Ce catholique de 64 ans, marié et père de deux enfants est le candidat du Parti démocrate. Moon Jae-in, who leads the presidential race, has a chance to write the next chapter of the South Korean miracle https://t.co/0cLXnEuifR- The Economist (@TheEconomist) 8 mai 2017 Son principal adversaire, le centriste Ahn Cheol-soo, chef du Parti du Peuple. Il a 55 ans, est un ancien chef d'entreprise du secteur d'Internet et n'est crédité que de 20% d'intentions de vote. Ahn's campaigners call Macron 'French Ahn Cheol-soo' and are persuading voters that centrist Ahn can also win. pic.twitter.com/uAQjWgM7h7- Korea Elects (@KoreaElects) 8 mai 2017 En troisième position dans les sondages, Hong Jun-pyo, 62 ans, ex-procureur, candidat du Parti Liberté Corée, crédité de 18% des voix. Cet homme de 62 ans est surnommé le 'Trump de Corée' pour sa rhétorique sans filet et ses remarques sexistes. 13 candidats sont en lice pour un mandat de 5 ans non renouvelable. Parmi eux, une seule femme.
Vidéos à la une
Emmanuel Macron a été élu président de la République en battant largement Marine Le Pen lors d'un second tour marqué par une forte abstention, mais de nombreux défis attendent cet homme jeune à l'ascension fulgurante, à commencer par l'obtention d'une majorité à l'Assemblée. Au terme d'une campagne riche en rebondissements, le candidat centriste, 39 ans, va devenir le huitième président de la Ve République, le plus jeune de l'Histoire, en obtenant plus de 65,5 % des voix face à la candidate d'extrême droite (34,5 %), selon des résultats quasi définitifs. Macron a retrouvé ses partisans (entre 20.000 et 40.000 selon les sources) devant la pyramide du Louvre, après une traversée solennelle de la cour de l'ancien palais royal, au son de l'hymne européen, l'hymne à la joie de Beethoven. Conscient d'être pour beaucoup un vainqueur par défaut, il s'est adressé aux électeurs de sa rivale malheureuse, Marine Le Pen : 'je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu'ils n'aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes'. Plus de 47 millions d'électeurs étaient appelés à voter. Les Français se sont mobilisés contre l'extrême droite, mais pas autant qu'en 2002. A l'époque, Jacques Chirac avait obtenu plus de 82 % des voix contre Jean-Marie Le Pen. Environ 12 millions d'électeurs se sont abstenus et environ 4,2 millions ont voté blanc ou nuls selon les estimations. Environ 20,5 millions auraient voté pour Emmanuel Macron (43 % des inscrits environ). Environ 10,7 millions auraient voté pour Marine Le Pen (23 % des inscrits environ).
Vidéos à la une
Le Front national, le parti qui porte Marine Le Pen aujourd'hui, a été fondé par son père, Jean-Marie en 1972. Ce n'était alors qu'un parti marginal, issu de l'Ordre nouveau, un mouvement formé d'anciens SS, de nostalgiques du régime de Vichy ou encore d'anciens militants de l'Algérie française comme son président. Depuis, le FN a fait du chemin, il s'est petit à petit imposé sur la scène politique française. Marine Le Pen a grimpé les échelons dans l'ombre de son père. Entrée très tôt au parti, cette ancienne avocate du barreau de Paris, a toujours été soutenue par Jean-Marie qui l'a imposée aux cadres du FN. Depuis 2004, elle siège au Parlement européen. Mais c'est en 2011 que sa carrière a pris un tournant, quand, face à Bruno Gollnish, elle est élue à une large majorité présidente du Front national à l'issue du vote interne des adhérents. Une victoire sans appel. A la présidentielle de 2012, elle termine troisième avec 17,9 % des voix, le meilleur score alors jamais obtenu par un candidat d'extrême droite à ce scrutin. Depuis le début des années 2000, le FN s'efforce de changer son image. Et avec l'arrivée de Marine à sa tête, la stratégie de comunication visant à normaliser le parti, à le faire sortir de son image d'extrême droite radicale, a connu une accélération. Marine Le Pen a su se poser comme la candidate anti-mondialisation, anti-Europe, anti-immigration. Elle entendait redonner sa souveraineté monétaire, territoriale et institutionnelle, à la France pour relancer la croissance et garantir la sécurité, disait-elle. Se fondant ainsi à la vague de populisme xénophobe européen et eurosceptique. Très tôt, elle a su capter l'attention de la population sur les réseaux sociaux, surtout celle des jeunes et des femmes,elle s'est entourée d'une équipe jeune et rôdée à la communication. Excellente oratrice, elle n'a cessé et ne cessera de dénoncer le système, dont elle se dit victime, elle s'acharne sur les médias, et elle sait trouver les petites phrases qui restent... Mes chers compatriotes, dans 11 jours, je vous propose de choisir la France. MLP pic.twitter.com/H6YKYaA48u- Marine Le Pen (@MLP_officiel) 26 avril 2017 Marine Le Pen a su mener une campagne étroitement coordonnée et orchestrée, malgré les scandales qui ont emmaillé cette campagne : enquête sur les emplois fictifs au parlement européen, sur sa déclaration de patrimoine de député européen, sur la publication de propagande de Daech, une affaire pour laquelle les eurodéputés ont levé son immunité, financement illégal de plusieurs campagnes électorales en France... Le 23 avril 2017, elle s'était malgré tout qualifiée pour le second tour de la présidentielle avec 21,3 % des suffrages exprimés, le plus gros score du FN, arrivant ainsi en deuxième position derrière le candidat d'En marche! Ce soir, elle échoue aux portes de l'Elysée, face à l'inattendu Emmanuel Macron. En ligne de mire du FN désormais, les législatives des 11 et 18 juin prochain. Elle et son parti ont promis de participer activement à la vie politique française dans les années à venir. RT ! Mon premier clip de campagne officiel diffusé sur Francetele depuis lundi ! #AuNomDuPeuple #Marine2017 pic.twitter.com/C0e5Om0d4a- Marine Le Pen (MLP_officiel) 12 avril 2017
Vidéos à la une
Il l'avait fait une première fois aux élections municipales de 2014 et il avait renouvelé l'opération aux élections régionales de 2015... Un boulanger de Calais (Pas-de-Calais) offre dimanche une baguette à tout client pouvant prouver, grâce au tampon sur sa carte d'électeur, qu'il a voté au second tour de l'élection présidentielle. 'Avec toutes ces rumeurs sur un taux d'abstention record au second tour, j'ai décidé de recommencer, explique le boulanger, Jean-Michel Coulon. Pour essayer, à mon petit niveau, d'inciter les gens à aller voter.' L'élection présidentielle est le scrutin pour lequel le taux de participation est le plus élevé. Mais, cette année, il est en baisse par rapport à il y a cinq ans.
Vidéos à la une
Les deux finalistes de l'élection présidentielle française ont voté dimanche matin dans le Pas-de-Calais, au nord du pays. C'est au Touquet qu'Emmanuel Macron a voté vers 11 heures en compagnie de son épouse. Le candidat centriste a ensuite pris un bain de foule avant de reprendre la route : direction son quartier général à Paris. #Presidentielle2017 : Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont voté. Suivez notre direct : https://t.co/VoOuUYGiyM pic.twitter.com/2a71pKF7dv- Le JDD (@leJDD) 7 mai 2017 Marine Le Pen a voté quelques minutes plus tard dans son fief d'Hénin-Beaumont entourée de sa garde rapprochée. Plus tôt dans la matinée, c'est à Tulle, en Corrèze, que le président sortant François Hollande a glissé son bulletin dans l'urne avant de rejoindre le Palais de l'Elysée dans la jounrée. Plus de 47 millions d'électeurs sont appelés à participer à ce deuxième tour de scrutin en métropole comme en outre-mer. Plus d'un million d'électeurs sont également inscrits à l'étranger. Election #Presidentielle2017 28,23 %: taux de participation à 12h pour le 2nd tour en métropolitaine (30,66 % en 2012 et 34,11 % en 2007) pic.twitter.com/hNXPJjMMy2- Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) 7 mai 2017 A la mi journée, le taux de participation affichait 28,23%, quasi stable par rapport au premier tour. Face à la menace terroriste la sécurité des bureaux de vote a été renforcée avec le déploiement de plus de 50 000 policiers et gendarmes aux côtés des militaires de l'opération Sentinelle. Avec Agences
Vidéos à la une
La France choisit ce dimanche son nouveau président ou sa nouvelle présidente. Le centriste Emmanuel Macron ou la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen. Dans les 66 546 bureaux de vote de France métropolitaine, tout est fin prêt. Véronique Chaverot, maire de Violay, petite commune de la Loire, rappelle le bon fonctionnement du scrutin : 'Le jour du vote, les premiers électeurs sont témoins que l'urne est vide, que le compteur est à zéro. Ensuite, nous fermons l'urne avec des clés et je garde les clés en tant que responsable du bureau de vote.' Les Français de l'étranger et de certains départements d'Outre-mer ont commencé à voter. En métropole, la sécurité est maximale. Cette élection se tient en régime d'état d'urgence.

Pages

Publicité