Revue du web
François Fillon à l'issue de son allocution prononcée à son QG de campagne au soir de la primaire de la droite et du centre le 27 novembre 2016 à Paris
Avec AFP : Une
Le parallèle est ravageur : la presse de lundi souligne le "triomphe" de François Fillon dans la primaire de la droite et sa mise sur orbite élyséenne alors qu'"aux antipodes" la gauche "s'autodétruit".
Publicité