Vidéos A la une
Après six mois de blocage politique, les espagnols sont appelés aux urnes pour les élections législatives. Les espagnols votent pour savoir s'ils gardent la droite au pouvoir ou s'ils vont prendre un nouveau cap. Les leaders des différents partis ont déjà voté. Quant aux premières estimations, elles seront faîtes dans la journée.
Vidéos Argent/Bourse
Aujourd'hui, il n'y a pas de vraie conviction, ni de catalyseur important pour soutenir les marchés. La Bourse de Paris a terminé en légère hausse mardi, soit +0,36% à 4.338,21 points, sans grande nouvelle de nature à animer la séance. Après avoir pris brièvement plus de 1%, elle a décéléré en début d'après-midi, avant de revenir à l'équilibre. Evoluant en pleine phase d'hésitation et de manque de visibilité, liée notamment aux échéances cruciales comme le Brexit ou les élections espagnoles, les marchés ont-ils plus de chance de baisser que de rebondir ? - Avec: Quentin Perromat, directeur général et responsable de la gestion d'AssetFi. - Intégrale Bourse, du mercredi 11 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos A la une
C'est la première fois depuis la fin de la dictature de Franco, que l'Espagne échoue à se doter d'un nouveau gouvernement. Depuis les élections du 20 décembre, les principaux partis n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Raison pour laquelle, le pays est encore dirigé par l'ancien gouvernement de Mariano Rajoy. Le Roi Felipe VI veut lutter contre l'austérité dans laquelle se trouve son pays et a ordonné ce mardi, la tenue des élections législatives prévues le 26 Juin prochain.
Vidéos A la une
Une semaine après les élections législatives, le parti conservateur mené par le Premier ministre Mariano Rajoy tente de former un gouvernement avec les partis émergents Podemos et Ciudadanos. Les négociations ont débuté ce lundi entre les différentes parties mais elles s'annoncent très compliquées.
Vidéos A la une
Une semaine après les élections législatives, qui ont vu Podemos et Ciudadanos opérer une percée impressionnante, le Premier ministre Mariano Rajoy doit composer un nouveau gouvernement en prenant en compte la position des deux nouveaux partis. Les négociations ont débuté ce lundi.
Vidéos A la une
Les élections législatives en Espagne ce dimanche seront le théâtre d'un changement significatif dans le paysage politique du pays. Elles marquent la fin du bipartisme et l'arrivée de nouvelles forces prônant la transparence et la proximité avec le peuple, Ciudadanos et Podemos, incarnés respectivement par deux jeunes hommes politiques : Albert Rivera et le désormais célèbre Pablo Iglesias.
Vidéos A la une
Alors que les élections législatives ont lieu ce week-end en Espagne, deux partis devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu. Ciudadanos (centre droit) ont la faveur des Espagnols, lassés des scandales de corruption des partis historiques : les partis populaire et socialiste. Mais leurs programmes sont bien différents.
Vidéos A la une
Lors d'un déplacement électoral ce mercredi à Pontevedra, le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy a reçu un coup de poing de la part d'un jeune homme, mineur, ensuite interpellé. Un événement qui a fait la une des journaux et qui a été unanimement condamné par la classe politique espagnole.
Vidéos A la une
UN JOUR, UNE RÉGION. Le dépôt des listes pour les élections régionales acté, coup d'oeil sur la région Bretagne où la configuration est inhabituelle. À gauche, plombée par le travail de l'exécutif, la majorité sortante compte sur le populaire ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian pour l'emporter. À droite, Les Républicains voient la campagne se compliquer. Marc Le Fur a perdu l'investiture de l'UDI. L'extrême-droite, enfin, avec Gilles Pennelle et le parti régionaliste de Christian Troadec ont pour ambition de jouer les trouble-fêtes.
Vidéos A la une
Les indépendantistes ont remporté une large victoire aux élections régionales en Espagne et ont conquis la majorité des sièges au parlement local. Une victoire attendue depuis très longtemps qui remet à l'ordre du jour la question de l'indépendance de la Catalogne. Les Catalans ont fêté leur victoire cette nuit. Certains sont tout de même inquiets des conséquences économiques d'une possible indépendance de la Catalogne.
Vidéos A la une
Ce dimanche, la Catalogne vote pour les élections régionales. Un scrutin important, voire historique, qui pourrait marquer le début de l'indépendance de la région.
Vidéos A la une
Jour de vote en Catalogne pour les régionales. Le taux de participation est en hausse de près de 5 points par rapport à 2012, lors des dernières régionales.
Vidéos A la une
Les Catalans se rendent ce dimanche aux urnes pour élire leur nouveau parlement. En cas de victoire des indépendantistes, la région pourrait devenir le 29e pays de l'Union européenne. Pour certains Catalans, l'indépendance est un combat vieux de près d'un siècle. À Sant Pere de Torello, petit village au pied des Pyrénées, c'est même déjà presque une réalité.
Vidéos A la une
L'Espagne retient son souffle. Les Catalans se rendent aux urnes ce dimanche pour élire leur nouveau parlement. Le président de la région, Artur Mas, l'a promis : en cas de victoire des indépendantistes, la Catalogne fera sécession avec Madrid en deux ans. Avec plus de sept millions d'habitants, la Catalogne est la région autonome la plus prospère du royaume.
Vidéos A la une
En Catalogne, un petit village, Sant Pere de Torello s'est déclaré "territoire libre". Pour ses habitants, la victoire des indépendantistes aux élections régionales de dimanche ne fait aucun doute.
Vidéos A la une
Les élections régionales espagnoles se déroulent ce week-end. Officiellement, il s'agit de renouveler le parlement local mais les résultats pourraient avoir des répercutions européennes, voire mondiales. Le président sortant Artur Mas a transformé en référendum sur l'indépendance de la Catalogne. Si les indépendantistes venaient à gagner, il a promis d'aller vers la sécession avec Madrid en 18 mois.
Vidéos A la une
La Catalogne se prépare à des élections régionales d'après demain. Les indépendantistes les présentent comme un plébiscite sur l'indépendance. Les leaders nationaux ont mené campagne en Catalogne, à commencer par le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy qui a prédit une catastrophe en cas de victoire des indépendantistes.
Vidéos A la une
Vendredi après-midi se tenait une grande manifestation indépendantiste à Barcelone. Les manifestants se sont mobilisés pour soutenir les listes prônant la sécession. A quelques mois des élections régionales, ce rassemblement marque l'acte inaugurale de la campagne.
Publicité