Vidéos A la une
Comrat est le chef-lieu de Gagaouzie, une région autonome située dans le sud de la Moldavie. Cette province de 160 000 habitants est très majoritairement pro-russe, et cela devrait se traduire dans les urnes ce dimanche. Ici, on voit donc plutôt d'un mauvais oeil, l'orientation pro-européenne du gouvernement sortant. 'Je pense que la Moldavie doit veiller à trouver le juste équilibre entre ceux qui sont favorables à un rapprochement avec la Russie et ceux qui veulent un rapprochement avec l'Union européenne, l'objectif étant d'assurer la stabilité du pays', déclare diplomatiquement un militant du parti communiste, interrogé par euronews à Comrat. En février dernier, un référendum était organisé en Gagaouzie. A 98%, les électeurs ont dit 'oui' à l'entrée de leur région dans l'union douanière Russie-Bélarus-Kazakhstan. Ce scrutin n'était pas reconnu par les autorités moldaves. 'Ce référendum a montré très clairement notre penchant en faveur de la Russie, martèle un habitant de Gagaouzie. On se sent plus proche des Russes, ne serait-ce que parce qu'on est orthodoxe.' Il y a quelques mois, Moscou a levé partiellement son embargo sur les vins moldaves. Partiellement, car cela ne concerne que les vins produits en Gagaouzie. Une manière pour la Russie de soigner cette population russophile.
Vidéos A la une
Dernières affiches collées et derniers tracts distribués à Tunis ce vendredi avant le silence électoral de ce week-end et les élections législatives de dimanche. Plusieurs partis ont encore tenu des meetings ce vendredi, comme les islamistes d'Ennahda, qui figurent parmi les favoris avec le parti laïc Nidaa Tounès. La campagne électorale a été dans l'ensemble morose, marquée par la désillusion de nombreux Tunisiens près de quatre ans après la révolution, comme le confirme Chawki Gaddes, maître de conférence en droit public à l'Université de Tunis. 'Il y a eu un découragement après ces trois années ou les Tunisiens ont vu leurs dirigeants mentir, ne pas tenir parole, ne pas faire ou ne même pas essayer de faire ce qu'ils avaient promis. Et plus particulièrement, dans une situation économique désespérée, nous avons entendu parler de leurs émoluments, des relations entre argent et politiques. Tout cela conduit les Tunisiens à avoir une mauvaise perception de ce qu'est la démocratie.' Craignant de possibles attaques terroristes, les autorités ont commencé à déployer des dizaines de milliers de soldats et policiers. Une crainte encore renforcée après le raid meurtrier de la police contre un groupe armé dans la banlieue de Tunis. Six personnes dont cinq femmes qui s'étaient retranchés dans une maison ont été tuées ce vendredi.
Vidéos A la une
Trois fois chancelière, Angela Merkel a été accueillie sous les hourras de ses sympathisants. Sa victoire est historique, les conservateurs ont réalisé dimanche leur meilleur score depuis la...
Vidéos A la une
La presse allemande s’en donne à coeur joie lundi après l‘écrasante victoire de la CDU/CSU et d’Angela Merkel : “tous des nains sauf Mutti, titrait le Berkliner Kurier : Mutti, le surnom...
Vidéos A la une
Non, cette explosion de joie des militants sociaux-démocrates n’est pas pour leur parti, le SPD, mais bien pour la défaite des libéraux du FDP, leurs ennemis de toujours, qui ne seront pas...
Vidéos A la une
A l’annonce des estimations ce dimanche soir, les militants libéraux sont restés paralysés. Si le dépouillement des bulletins de vote le confirme, le FDP sera mis à la porte du Bundestag....
Vidéos A la une
Le parti d’Angela Merkel, la CDU et le FDP se disputent les voix des électeurs dans une bataille sans précédent entre ces deux alliés au gouvernement. La chancelière a ainsi appelé ses...
Publicité