Vidéos A la une
Certains craignent que les conservateurs ne bloquent les éventuelles initiatives du Président Obama, ce qui n'est pas dans leur intérêt selon l'ancien Sénateur républicain Trent Lott. 'Ils doivent travailler avec lui et Barack Obama devra, lui aussi, faire des compromis. Il n'a jamais été doué pour cela, surtout ces deux dernières années. Il a arrêté de communiquer avec les républicains, mais aussi avec les démocrates.' 'Le message est que Washington est dysfonctionnel et cela doit changer', ajoute le démocrate Tom Daschle. 'Il faut trouver le moyen de mieux gouverner. Les Américains sont frustrés. Ils veulent des résultats.' Barack Obama se dit prêt à gouverner avec le Congrès, mais il n'exclut pas d'avoir recours à d'éventuels décrets unilatéraux pour passer en force. 'Au lendemain de la déculottée des démocrates, les États-Unis restent divisés. La classe politique est très impopulaire, y compris les républicains. Les deux camps doivent réapprendre à faire des compromis, faute de quoi le pays deviendrait ingouvernable', conclut notre correspondant à Washington, Stefan Grobe.
Vidéos A la une
C'est la douche froide dans le camp démocrate. Il vient de perdre le contrôle du Sénat, lors d'un vote sanction contre la politique de Barack Obama. Dans le Kentucky, la candidate démocrate n'a pas pesé lourd face au chef de file républicain au Sénat Mitch McConnell. Elle s'était abstenue d'afficher son soutien à Barack Obama, très impopulaire. 'Même si cette soirée ne nous a pas apporté les résultats attendus, ce combat valait la peine. Je vais continuer à lutter pour le bien commun du Kentucky tous les jours. J'espère que le message est passé au Congrès sur le fait qu'il faut augmenter le salaire minimum, réduire l'écart salarial entre les hommes et les femmes, et ramener les emplois bien rémunérés dans le Kentucky' a déclaré Alison Lundergan Grimes après sa défaite. Les démocrates ont notamment perdu dans l'Arkansas, le Dakota du Sud, le Montana, la Virginie-Occidentale et le Colorado. 'Depuis que j'ai le privilège de servir le peuple du Colorado, je me suis toujours senti gagnant et ce soir ne fait pas exception' a déclaré le démocrate sortant Mark Udall. En Caroline du Nord, la candidate démocrate sortante Kay Hagan a été battue. Barack Obama avait déclaré que s'il perdait cet Etat, le Congrès serait perdu. 'Vous n'étiez pas seulement à mes côtés, mais aux côtés de toutes les familles de travailleurs de Caroline du Nord. Ce sont les familles pour lesquelles je me suis battue pendant six ans au Congrès, et ce sont celles qui ont toujours besoin d'une voix' a affirmé Kay Hagan. Barack Obama a invité les responsables du Congrès vendredi à la Maison Blanche. Il finira son mandat avec le parti adverse contrôlant les deux chambres, comme nombre de ces prédécesseurs avant lui.
Vidéos A la une
Après les élections de mi-mandat la nuit dernière aux Etats-Unis, les Républicains ont remporté au moins 52 sièges soit 7 de plus qu'il y a quatre ans en particulier dans des bastions historiques des démocrates comme l'Iowa, l'Arkansas ou le Colorado. A la Chambre des Représentants, les Républicains consolident leur majorité acquise dès 2010. La nouvelle majorité de 2014 sera la plus importante depuis les années 30.
Vidéos A la une
C'est ce que prétend un électeur de Virginia Beach. Dans son bureau de vote - l'école primaire de Tallwood en l'occurrence - la personne a filmé une vidéo dans laquelle on la voit essayer, en vain, de sélectionner le nom du candidat républicain Scott Rigell sur l'écran tactile. Un écran qui semble préférer la candidate démocrate Suzanne D. Patrick. De quoi agacer l'intéressé, mais seuls deux bureaux de vote de Virginie auraient connu de tels bugs selon la Commission électorale de l'État.
Vidéos A la une
En cause, l'impopularité du président. À tel point qu'il a dû rester en retrait de la campagne, à quelques exceptions prés comme ici, dans le Connecticut. Les démocrates ont beau être fiers de la relance économique, l'embellie n'est pas visible pour les classes moyennes qui pourraient opter pour le vote sanction. Un vote qui profiterait aux républicains tels que Mitch McConnell. En meeting à Louiseville, dans le Kentucky, il s'imagine déjà à la tête du Sénat. Les Américains sont appelés à se prononcer pour renouveler aujourd'hui les deux chambres du Congrès : la chambre des Représentants, actuellement dominée par les républicains, et le Sénat où les démocrates sont, pour l'heure, majoritaires.
Publicité