Les primaires du PS s’achèvent le 16 octobre. Depuis leur dépôt des candidatures en juillet dernier, les participants ont parfois eu la dent dure envers leurs camarades. Retour sur les tacles de la compétition.

 

 

Arnaud Montebourg

Publicité
" Aubry et Hollande sont les deux faces d'une même pièce (…) Je ne sais pas s’ils sont capables l’un comme l’autre de se dépasser eux-mêmes et d’aller vers les Français qu’ils n’ont pas convaincus. " JT de France 2 du 10 octobre, au lendemain du premier tour des primaires.

 

" Hollande est le principal défaut du parti socialiste. " Le 10 octobre sous les caméras du petit journal. 

" Manuel Valls n'a qu'un pas à faire pour aller à l'UMP (…). La modernité ne consiste pas à reprendre des propositions de l'UMP pour les mettre dans la primaire PS. " Le 6 octobre sur France 2.

" Le point faible de François Hollande est sa candidature. "  En mars sur Rue89.

Crédit photo :  Vincent Isore/IP3 press

Publicité