Depuis 25 ans, le favori des sondages, à six mois de l'élection présidentielle, est loin de remporter la victoire à tous les coups. La preuve.

1981 : mauvaise estimation

A six mois de l'élection, le président sortant dispose d'une belle avance dans les sondages. VGE est donc confiant et les pronostiques seront en sa faveur jusqu'au bout même si Mitterrand réduit l'écart peu à peu... Au final, et contrairement aux intentiosn de votes annoncés dans les sondages, c'e le candidat socialiste remportera l'élection !