Hier ennemis du président, aujourd'hui nouveaux amis… Ils ont renié Sarkozy puis l'ont rejoint pour faire campagne auprès de lui.

 

Hervé Morin

 

Le président du Nouveau Centre a annoncé le 16 février sur son site qu'il retire sa candidature à la présidentielle.

 

L'ancien ministre de la Défense, à la peine dans les sondages (avec 1% d'intentions de vote) et qui avait publié en 2011 le livre Arrêtez de mépriser les Français !, à charge contre Nicolas Sarkozy, se rallie désormais à lui… 

Dans une lettre adressée aux militants et sympathisants de son parti, Hervé Morin explique son choix : " Notre parti est au centre et nos alliances sont à droite, historiquement et philosophiquement. Nous ne voulons ni de l’ambigüité de François Bayrou, ni de l’archaïsme du projet socialiste. Nous voulons que nos valeurs soient portées et respectées. C’est pourquoi j’apporterai mon soutien à Nicolas Sarkozy. " 

Publicité
Hervé Morin, qui ambitionnait d'aller "jusqu'au bout" malgré "les coups de couteau permanents" et "l'absence de solidarité et de solidité" au sein de son parti, tire donc les conséquences de ses mauvais sondages et d'une difficile collecte de parrainages… portée à 280 signatures (au lieu des 500 nécessaires pour se présenter).