A moins de trois semaines du premier tour, les sondages placent  trois candidats en lice pour occuper la troisième marche du podium. Le point sur les enjeux de cette place stratégique.

Jean-Luc Mélenchon

Actuellement placé en troisième position dans les sondages, avec 15% d'intentions de votes, Jean-Luc Mélenchon a le vent en poupe. Une embellie confirmée par ses rassemblements : 120 000 personnes à la Bastille le 18 mars, 20 000 à Lille en début de semaine et 50 000 attendus jeudi à Toulouse.

 

Impact sur l'élection présidentielle

Publicité
Jean-Luc Mélenchon affaiblit aujourd'hui François Hollande, en lui grappillant un certain nombre de voix à gauche… En contrepartie, Mélenchon pourrait se révéler un très bon allié pour le PS après le 22 avril, puisque 80% de ses électeurs seraient prêts à voter Hollande au second tour. Si le ralliement de Mélenchon ne fait aucun doute, il ne se fera pourtant pas sans contrepartie : Hollande pourrait en effet être amené à "gauchiser son discours", au risque de perdre les voix centristes…Après l'électionAucun accord n'a encore été signé entre le Front de gauche et le PS pour les prochaines législatives, mais outre un groupe à l'Assemblée nationale, les militants de gauche peuvent espérer obtenir un certain nombre de ministres au gouvernement. Jean-Luc Mélenchon a cependant déjà déclaré : "Je ne serai dans aucun autre gouvernement que celui que je dirigerai".