Le candidat FN aux législatives de Villeurbanne, Stéphane Poncet, a posté des dessins racistes sur son blog. Une polémique qui fait tache d'huile au parti.

L'affaire des caricatures de Stéphane Poncet, révélée mardi soir par Europe 1, ne restera pas sans suite au sein même du Front national. Marine Le Pen a déclaré aujourd'hui, mercredi 1er février, qu'elle regrettait "profondément" ces dessins polémiques publiés sur le blog de Stéphane Poncet, candidat du FN aux législatives dans la 6e circonscription du Rhône.

Les dessins en question sont assez éloquents : un père Noël roumain grimé en voleur, ou un immigré décrié comme "intouchable" et même "inexpulsable en cas de délit"... (cf. ci-contre)

 

Invité de l'émission Des clics et des claques, mardi soir sur Europe 1, le vice-président du FN, Louis Aliot, a indiqué  "qu'il allait se renseigner" sur ces dessins et que le parti "en tirerait toutes les conséquences".

Nouvelle annonce, en effet, dès le lendemain par le même homme : Stéphane Poncet "sera traduit devant la commission de discipline du mouvement". Interrogé sur le maintien ou non de sa candidature aux législatives, Louis Aliot répond : "C'est ce que nous demanderons à la commission de discipline"… 

Publicité
Quoi qu'il en soit, à trois mois de l’élection présidentielle, cette nouvelle polémique tombe mal pour un FN toujours en phase de "dédiabolisation"… Et vient s'ajouter à un autre fait pas plus glorieux : la présence de Marine Le Pen à Vienne vendredi dernier, au bal très controversé de l’extrême-droite autrichienne, qualifié de néonazi par de nombreux organismes et associations.

 


 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité