Alors que les autorités menaçaient tous ceux qui oseraient révéler les estimations avant l'heure, les adeptes des réseaux sociaux s'en sont pourtant donné à coeur joie.

Publicité