Vidéos A la une
Après le scandale Volkswagen, Renault a confirmé ce jeudi avoir fait l'objet de perquisitions la semaine dernière, de la part des services de la répression des fraudes sur plusieurs de ses sites. Ces opérations pourraient être liées à une enquête sur une fraude aux émissions polluantes, selon la CGT. Après cette annonce, le titre Renault a perdu jusqu'à 20% à la Bourse de Paris, dans un marché déjà chahuté par la baisse continue des cours du pétrole. Le constructeur automobile français a-t-il des choses à se reprocher sur ses moteurs ? - Avec: Cédric Faiche, Spécialiste auto BFMTV. François Chaulet, directeur général de Montségur Finance. Edouard Fillias, dirigeant de Jin. Et Olivier Babeau, Enseignant-chercheur et consultant en stratégie, université de Bordeaux. - Les Décodeurs de l'éco, du jeudi 14 janvier 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Publicité