Vidéos à la une
Selon Eric Brunet, éditorialiste pour RMC/BFMTV marqué à droite, la parole de Nicolas Sarkozy a été ce soir "d'utilité publique" en ce qu'elle a permis de mettre "en évidence des réseaux de connivence informels" entre certains magistrats et politiques. "Les investigations c'est toujours du même côté qu'on les mène", a-t-il déploré, dénonçant des "écoutes filantes utilisées dans les dictatures".
Publicité