Vidéos Argent/Bourse
François Hollande a promis de baisser l'impôt sur le revenu, mais Bercy voudrait surtout diminuer celui sur les sociétés.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur les trois séances de baisses consécutives de la Bourse d'Athènes. Selon lui, la première décision du Premier ministre Alexis Tsipras, l'augmentation du SMIC, l'augmentation des petites pensions de retraite, l'arrêt des privatisations du port du Pirée, le renoncement à privatiser l'électricien public DEI, la réintégration de plusieurs fonctionnaires et l'arrivée du nouveau ministre des Finances Yanis Varoufakis, sont à l'origine de cet effondrement.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur le casse-tête généré par la question de la dette grecque. D'après lui, il y a deux solutions: d'un côté, le réaménagement des taux d'emprunts, et de l'autre côté, l'annulation partielle ou totale de la dette. Même si celle-ci est irremboursable, la deuxième option, c'est-à-dire l'annulation, n'est pas envisageable car elle ouvrirait une crise politique. Quelle position va donc adopter les gouvernements européens ?
Vidéos à la une
Jean-Michel Salvator a donné son point de vue sur la taxe à 75 % qui va disparaître en 2015. Il estime que le bilan de cette taxe est plutôt négatif. Elle n'a rapporté que 200 millions d'euros par an, ce qui ne représente que 0,05 % du budget de l'État. Elle a surtout été contre-productive, car elle a donné une mauvaise image de la France à l'étranger.
Vidéos à la une
Nicolas Doze s'intéresse aux revendications des médecins et des urgentistes qui entrent en grève ce jour. Les syndicats dénoncent à l'unanimité la réforme santé de Marisol Touraine.
Vidéos à la une
Nicolas Doze se penche sur la baisse des prix de l'immobilier en France. Selon lui, l'évolution ultérieure des prix dépend des taux d'intérêt.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur les causes de la baisse des cours du pétrole sur les marchés mondiaux. Il a surtout décortiqué les impacts de cette baisse sur les prix à la pompe. Selon lui, les prix du carburant ne peuvent pas être du même ordre que ceux du pétrole car ces derniers sont très dépendants des taxes.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur la décision du gouvernement d'explorer toutes les pistes possibles pour faire baisser le prix des péages d'autoroutes.
Vidéos à la une
Nicolas Doze a donné son point de vue sur la hausse du PIB français au troisième trimestre. Ces chiffres de la croissance ont été meilleurs que prévus: +0,3% au lieu de +0,2%. C'est un signe que la France sort de la stagnation, mais ce n'est pas pour autant qu'on peut parler de reprise économique. L'Allemagne, elle aussi, a connu une progression de 0,1% de sa croissance. Elle sort de la récession mais n'est pas non plus à l'abri du danger. Le problème commun aux deux voisins est l'investissement qui se retrouve à nouveau dans le rouge.
Vidéos à la une
Nicolas Doze a décortiqué la fameuse règle du "Silence vaut accord", une réforme qui vise à simplifier la relation entre les citoyens et l'Administration. Le principe est simple, ou presque. Si au bout de deux mois l'Administration ne répond pas à une demande, cela équivaudra à un feu vert automatique. Cependant, il est indispensable de vérifier et l'éligibilité de la question à ce principe, et le délai exact au-delà duquel le silence vaut réellement acceptation.
Vidéos à la une
Nicolas Doze s'est penché sur les principales causes de la forte chute du rouble et ses impacts sur l'économie russe. En cause, les sanctions économiques de l'UE et des États-Unis contre la Russie, la très forte baisse des prix du baril de pétrole et la décision de la banque centrale russe de renoncer à soutenir le rouble.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur le désaccord entre Paris et Bruxelles par rapport aux prévisions économiques de la France. D'après lui, "la France a absolument tout pour rebondir mais ce n'est pas ce qu'elle fait".
Vidéos à la une
Nicolas Doze décortique les différents facteurs ayant entraîné une augmentation de la croissance aux Etats-Unis pendant le troisième trimestre. Il estime que cette reprise économique est due aux mesures prises par la Réserve fédérale, à l'incroyable pragmatisme des Américains et à la production de pétrole de schiste.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur le débat autour de la modulation des allocations familiales en fonction des revenus. Selon lui, les frondeurs ont compris que cette décision sur les allocations est une vraie révolution fondamentale irréversible.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur l'éventuel accord entre la France et l'Allemagne qui permettrait à Paris d'obtenir la validation par la Commission européenne de son budget français pour 2015. En effet, Michel Sapin et Emmanuel Macron sont en déplacement à Berlin pour évoquer la question de la croissance et de l'investissement.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur la chute des prix du pétrole. Il estime que cette baisse favorise le pouvoir d'achat et la reprise économique. En revanche, c'est un énorme défi pour les États et les banques centrales, puisque cette baisse confirme que l'inflation n'est plus d'actualité. Ainsi, ils devront trouver d'autres alternatives afin de parvenir à se désendetter sans croissance et sans inflation.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur la présentation du budget 2015 français qui doit être soumis cette semaine à la Commission européenne.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur la décision de la direction d'Air France de suspendre temporairement jusqu'en décembre le projet Transavia Europe pour stopper la grève des pilotes. Pour lui, ce n'est pas la meilleure solution à prendre. Les pilotes ne sont pas contre l'essor de Transavia en France, ils veulent simplement que la transition se fasse avec les conditions sociales d'Air France et non avec celles de Transavia. Pour rester rentable, il faudra, en effet, que la compagnie révise certains avantages sociaux.
Vidéos à la une
Nicolas Doze s'est penché sur la prochaine conférence de presse de François Hollande, plus précisément sur ses dispositions concernant l'économie de la France. Nicolas Doze, lui, n'attend plus rien du Président de la République. Il estime que s'il n'avait rien fait depuis son élection, l'économie française se porterait probablement mieux aujourd'hui.
Vidéos à la une
Nicolas Doze s'est intéressé aux impacts économiques d'une éventuelle suppression de la première tranche d'impôt sur le revenu annoncée par Manuel Valls. Si cette mesure est confirmée, en 2015, plus de la moitié des Français ne payera plus d'impôts sur le revenu. "C'est un geste social, mais qui n'améliorera pas de façon importante le pouvoir d'achat", indique Nicolas Doze.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur les perspectives de croissance de la zone euro qui ont été revues à la baisse, d'après les prévisions économiques de l'OCDE. Les opinions divergent cependant: d'un côté, il y a ceux qui jugent que la croissance ne reviendra jamais car les innovations d'aujourd'hui sont moins génératrices de croissance et de richesse que celles d'hier. D'un autre côté, il y a ceux qui pensent que les pessimistes ont sous-estimé la capacité d'innovation humaine.
Vidéos à la une
Nicolas Doze s'est intéressé à la dérive des déficits en France. "Les prix ne sont pas anormalement bas en France, ceux qui redoutent le drame d'une déflation ont tort". En effet, il y a déflation lorsque l'offre dépasse la demande, de ce fait la production est supérieure à la consommation. C'est pourtant l'inverse qui se passe en France.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur les prévisions économiques de croissance, d'inflation et de déficit public de la France pour 2014 et 2015. Le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé que la France maintendrait son objectif de 21 milliards d'économies pour l'an prochain, tout en indiquant vouloir adresser un "discours de vérité" lors de sa conférence de presse.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient sur la proposition d'Emmanuel Macron d'assouplir la loi sur les 35 heures. Matignon a réagi, et indique que le gouvernement n'avait pas l'intention de revenir sur la durée légale du travail à 35 heures. Selon Nicolas Doze, le gouvernement ne s'attaquera qu'à des réformes socialement acceptables, politiquement passables et économiquement efficaces.
Vidéos à la une
Nicolas Doze revient l'adoption du salaire minimum en Allemagne. L'impact de cette adoption sera négatif. En effet, elle ne fera que freiner la compétitivité des entreprises allemandes et créer davantages de chômages. Ce salaire minimum n'est en rien comparable au SMIC français. Contrairement à celle de la France, la réévaluation du montant se fera tous les 2 ans et sera basée sur les résultats des négociations sociales et non sur les chiffres de l'inflation.
Vidéos à la une
Emmanuel Duteil revient sur la question des seuils sociaux, qui divise le patronat et les syndicats. Les patrons des PME hésitent à deux fois avant de passer au seuil des dix ou cinquante salariés, car cela génère des coûts supplémentaires pour les entreprises. Cependant, le gouvernement se dit ouvert à la simplification de ces règles.
Vidéos à la une
Nicolas Doze a donné son point de vue sur l'application du compte de pénibilité. Après les syndicats de patrons, Manuel Valls affronte cette-fois ci la colère des syndicats de salariés.
Vidéos à la une
Nicolas Doze a donné son point de vue sur la demande de huit organisations patronales sur l'application du pacte de responsabilité. Le patronat gène le gouvernement alors qu'il commence à agir.
Vidéos à la une
Nicolas Doze a donné son point de vue sur les nouvelles mesures de Manuel Valls pour réparer les erreurs du gouvernement sur le logement et la construction.
Vidéos à la une
Nicolas Doze a donné son point de vue sur la précision de croissance du gouvernement révisée par l'Insee. Le gouvernement a prévu 1%, et l'Insee attend 0,7%.

Pages

Publicité