Vidéos A la une
Emmanuel Lechypre revient dans sa chronique éco quotidienne sur la décision de l'Italie d'inclure l'économie souterraine dans le calcul de son Produit intérieur brut. En 2012, la Banque d'Italie a évalué la valeur de l'économie criminelle à 10,9 % du PIB. Avec cette modification dans la comptabilité, le PIB italien sera supérieur au taux de croissance de 1,3 % prévu par le gouvernement.
Publicité