Vidéos A la une
L'effet Moody's ne s'est pas fait attendre en Irlande : la dette souveraine du pays était plébiscitée ce lundi, deux jours après le relèvement de sa note de Baa1 à A3 par l'agence de notation financière. Mieux, Moody's a assorti sa note d'une perspective positive. Résultat : le rendement de l'emprunt à 10 ans est passé sous les 80 points de base pour la première fois depuis avril 2011. Il faut dire que la dette irlandaise a recouvré sa qualité d'investissement chez les trois grandes agences de notation financière (Moody's, Standard & Poor's et Fitch), un préalable exigé par les investisseurs asiatiques notamment. La décision de Moody's constitue un coup de pouce indéniable au premier ministre Enda Kenny, péniblement reconduit à la tête d'une coalition fragile deux mois après les législatives. Pour y parvenir, son camp a dû alléger son programme d'austérité. Avec la baisse des coûts des emprunts publics, il lui sera plus facile d'atteindre son objectif, à savoir faire passer la dette irlandaise sous 90% du PIB d'ici décembre. Il devrait y être aidé également par une croissance vigoureuse anticipée à 5% cette année.
Vidéos A la une
Aujourd'hui, un Européen sur trois a plus de 55 ans et l'entrepreneuriat des seniors est une vraie tendance. En Europe, c'est l'Irlande qui donne l'exemple avec une initiative particulièrement...
Vidéos A la une
L’Irlande devrait retrouver son autonomie financière le 15 décembre prochain, c’est en tous cas ce qu’a promis le Premier ministre du pays. Il estime pouvoir sortir l’Irlande du plan de...
Publicité