Revue du web
Avec Atlantico
Candidat tout désigné de la gauche caviar, Emmanuel Macron a fait part au Nouvel Obs de ses réflexions sur un début de programme. L'élection de Donald Trump, pourtant, témoigne du danger d'être trop soutenu par l'establishment.
Vidéos A la une
Des armes ont été introduites dans une école primaire de Thionville en primaire. Celles-ci ne sont pas entrées clandestinement, mais ce sont des militaires qui les ont apportées pour faire découvrir leur métier à traverser une initiation qui a fait manipuler les armes de guerre par des enfants de 6 à 10 ans. L'initiative fait polémique. "J'ai du mal à comprendre ce que font des armes dans une cour d'école et pourquoi des enfants les manipulent, surtout des enfants de 6 à 10 ans, qui manquent certainement de maturité pour appréhender ce qu'est un Famas", déplore Daniel Tomaselli, président régional de la fédération des Conseils de parents d'élèves.
Politique
Lors d’une interview accordée au Parisien, le candidat à la primaire des Républicains a également dévoilé sa vision concernant l’éducation et le système scolaire.
Société
Le directeur d’une école primaire à Villefontaine (Isère) a été arrêté et placé en garde à vue lundi. Déjà condamné pour détention d’images pornographiques, il est soupçonné d’avoir violé deux élèves.
Vidéos A la une
BFMTV Flashback revient sur la tuerie survenue le 14 décembre 2012 dans une école primaire du village de Sandy Hook, aux États-Unis. Causant la mort de plusieurs personnes dont 20 enfants.
Vidéos A la une
A Cannes, après les salles obscures c'est au tour des salles de classes de se mettre à la 3D. Dans quatre classes de CM2, les professeurs se servent de la 3D pour enseigner aux élèves les...
Vidéos A la une
Trop lourds, déconnectés, les programmes de l’école primaire instaurés en 2008 sont dans le viseur des professeurs et du ministère. Début octobre, Vincent Peillon mettra en place un conseil...
Société
Au lendemain du suicide d’un père de famille dans une école primaire du 7e arrondissement de Paris, les enquêteurs tentent de comprendre ce geste. Choqués, les élèves ont quant à eux été pris en charge par une cellule psychologique.
Publicité