International
Des enfants qu’on échange sur le web aussi facilement qu’un vieux jean ou une paire de baskets dont on ne voudrait plus, c’est la pratique effrayante mise en lumière par l’enquête d’une journaliste de la l’agence de presse américaine Reuters.
Publicité