Vidéos A la une
Accusé d'être à l'origine d'une 'vague de violences xénophobes en Afrique du Sud'http://fr.euronews.com/2015/04/18/violences-xenophobes-en-afrique-du-sud..., le roi des Zoulous lance un appel au calme. Goodwill Zwelithini, très respecté par une communauté qui représente 30 % de la population, a démenti hier être à l'origine de ces violences. Il a pourtant comparé, le 20 mars dernier, les étrangers à des poux dont il faut se débarrasser. Le président sud-africain avait réagit à ces propos. 'J'appelle aujourd'hui à la protection des étrangers, quel que soit leur pays d'origine', a lancé le chef des Zoulous à la foule venue l'écouter au stade de Durban. Cette nouvelle vague de violences xénophobes a fait au moins sept morts et des milliers de déplacés ces dernières semaines à Durban, berceau de la communauté zoulou, mais aussi dans la capitale. Inacceptable pour ces étudiants, dont de nombreux étrangers, qui ont manifesté hier devant l'université de Johannesburg. D'autres manifestations avaient déjà eu lieu dans la capitale sud-africaine
Publicité