Vidéos à la une
Arnaud Montebourg, invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV lundi, a laissé planer le doute sur l'affaire entre la BNP Paribas et les Etats-Unis. Ces derniers ont accusé la première banque française et deuxième banque de la zone Euro d'avoir violé un embargo américain. "Le gouvernement s'est exprimé de façon extrêmement claire, en demandant que les sanctions soient justes et proportionnées", a déclaré le ministre de l'Economie. Il n'a toutefois pas démenti le montant de l'amende, qui s'élèverait à plus de huit milliards de dollars, sans pour autant confirmer un compromis.
Vidéos à la une
Arnaud Montebourg avait annoncé, dimanche, avoir conclu d'un accord avec Bouygues pour le futur rachat d'Alstom, ce qui permettrait à l'Etat de devenir le principal actionnaire de la société. Le ministre de l'Economie, invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV lundi, a assuré que les rumeurs sur sa démission n'ont aucunement pesé dans la balance. "Il m'est arrivé, une fois, de présenter ma démission après l'affaire Florange. Je n'ai pas présenté d'autres démissions depuis. Par ailleurs, j'ai exprimé au président de la République que s'il nommait à nouveau Jean-Marc Ayrault, je ne souhaitais pas continuer", a-t-il déclaré.
Publicité