Vidéos Argent/Bourse
United Airlines a surpris positivement les analystes au premier trimestre et s'est dit optimiste face à l'appel au boycott sur les réseaux sociaux. Le chiffre d'affaires de la compagnie américaine est en hausse de 2,7% sur un an au premier trimestre, malgré l'augmentation annoncée des charges salariales et de carburant. En janvier, United avait prévenu que son CA pourrait stagner. La hausse des charges a cependant fait plonger le bénéfice net, en baisse de près de 70% sur un an. Mais les bons revenus passagers (+2,6% à 7,17 milliards de dollars) et du fret de (+13,4% à 220 millions de dollars) ont pesé favorablement sur les résultats. Les recettes générées par les lignes internationales ont augmenté de 4,6%, celles des lignes intérieures ont subi une baisse du même ordre. Bonne nouvelle pour les actionnaires : le bénéfice par action ajusté ressort à 41 cents contre 38 attendus. Des résultats indépendants de l'expulsion violente d'un médecin à bord d'un vol United. L'incident, largement commenté sur la toile, relève du deuxième trimestre. Pour certains analystes le 'bad buzz' pourrait coûter cher à la compagnie. United CEO Oscar Munoz: I'm sorry. We will fix this. https://t.co/v8EPGsiDCi pic.twitter.com/eOPiYcagvo- United (@united) 11 avril 2017
Vidéos à la une
Un nouveau texte pour obliger les compagnies aériennes à respecter les droits des passagers… Avec les règles actuelles, seulement 2% sont indemnisés quand ils font une réclamation. Ce sont...
Publicité