Vidéos A la une
A quelques semaines du coup d'envoi de l'Euro 2016, les drapeaux français se fabriquent en nombre. Les fournisseurs s'activent pour satisfaire la forte demande attendue, notamment pendant le tournoi. Les entreprises ont parfois dû embaucher. Dans la Drôme, les couturières s'activent pour satisfaire les supporters.
Vidéos A la une
L'hommage national pour les victimes des attentats de Paris du 13 novembre a eu lieu ce vendredi dans la capitale, mais dans le reste de la France, le recueillement était également de rigueur. Drapeaux, ballons bleu, blanc, rouge, ou prière, chacun a sa manière pour honorer les morts à Lyon ou Marseille. "Personnellement, je n'ai pas mis de drapeau, mais je pense aux personnes qui ont perdu un proche et je prie pour ces familles", a expliqué un Marseillais.
Vidéos A la une
L'instituteur Sylvain Grandserre a pointé le caractère émotionnel irrationnel des réactions par rapport à l'actualité. "Je ne dis pas que ce n'est pas dramatique, c'est absolument affreux toutes ces familles décimées, a-t-il précisé. "Il y a des pays où les morts se comptent par milliers au moment des typhons ou d'autres drames", a-t-il rappelé.
Politique
La justice n'a pas tranché en faveur du maire UMP de Nice ce jeudi. En effet, le tribunal administratif a demandé la suspension de l'arrêté interdisant l'usage de drapeaux étrangers  jusqu'à la fin du Mondial brésilien.
Société
En marge de la victoire de la France face au Nigéria en huitièmes de finale, des supporters français ont cru bon de brûler un drapeau algérien en pleine rue. Le parquet a ouvert une enquête.
Vidéos A la une
Invité ce mercredi matin de BFMTV, Manuel Valls est revenu sur les incidents qui avaient succédé certains matches du Mondial, notamment Algérie-Russie jeudi dernier, et la décision controversée du maire de Nice, Christian Estrosi, d'interdire les drapeaux étrangers brandis de manière ostentatoire. "Quand on brandit avec plaisir son drapeau pour soutenir son équipe de football, je ne vais pas me plaindre", a indiqué le Premier ministre, avant de rappeler que "les valeurs de la République devaient rassembler".
Politique
Le maire de Nice Christian Estrosi a annoncé ce lundi dans un communiqué l’interdiction d’utiliser de manière "ostentatoire des drapeaux étrangers". L’arrêté municipal est valable jusqu’à la fin de la Coupe du monde.
Publicité