Les premiers tests de "Sea Bubbles", des voitures électriques qui se propulsent sur l'eau, seront effectués dans les prochaines semaines à Paris. 

Le navigateur Alain Thébault s'est fait connaître pour sa conception avec Éric Tabarly de L'Hydroptère, un bateau possédant des ailes sous-marines qui lui permettent d'atteindre une très grande vitesse sur l'eau. Il s'est inspiré de sa création pour le prototype de la Sea Bubble, une voiture fonctionnant sur le même principe.

D'après Le Parisien, l'inventeur rêve de lancer ses véhicules sur la Seine, et d'en faire des taxis "volants" ! L'homme a obtenu l'accord d'Anne Hidalgo, en novembre 2015, pour expérimenter les Sea Bubbles sur le fleuve parisien. Et dans quelques semaines, les premiers essais vont commencer.

À lire aussi – Taxis : la vérité sur leur métier

"Simple" et peu coûteux

Ces embarcations possèdent "quatre ailes (...) et deux petits moteurs électriques" immergés, explique le navigateur à France Info. Elles ont une capacité de cinq personnes, dont le pilote, et peuvent atteindre 18 kilomètres à l'heure. Mais surtout, comme le déclare leur créateur au Parisien, elles émettent "zéro émission, zéro vague, zéro bruit".

Publicité
Dès le printemps prochains, cinq "taxis volants" devraient partir de l'Assemblée Nationale pour une "démonstration publique" annoncée par Alain Thébault. La start-up déjà florissante a levé 500 000 euros et assure que pour commander une Sea Bubble, une application "aussi simple que celle d’Uber" sera développée. Et si vous craignez pour votre bourse, arrêtez-vous tout de suite : la course coûtera moins de 10 euros.

Vidéo sur le même thème – La mise au net: Focus sur les projets top secret de taxi volant d'Airbus

Publicité