Au fil des évolutions du web et de ses pratiques, les pièges d’Internet se font plus subtils et dangereux, jusqu’au racket à distance. Petit florilège des attaques les plus sournoises. Mieux vaut les connaître pour mieux s’en protéger.

Le Malvertising ou la publicité qui « tue »

Bannière alléchante ou lien publicitaire attractif dans votre moteur de recherche, certaines publicités peuvent se révéler à double tranchant. Un clic dessus, une nouvelle fenêtre s’ouvre dans votre navigateur, un écran vous invitant à télécharger une (fausse) mise à jour de Flash pour visionner la bande annonce. En fait, vous téléchargez à votre insu un code malveillant.

Variante : une cascade de fenêtres s’ouvre et un message propose d’envoyer un SMS (surtaxé) pour vous en débarrasser. Ce que les utilisateurs inexpérimentés ont tendance à faire, faisant le jeu des pirates.C’est le « Malvertising» (contraction de mal + advertising), quand la publicité est détournée, via des failles de sécurité,  à des fins frauduleuses. On le trouve surtout sur les sites web de seconde zone, moins surveillés. Rassurez-vous, celles de votre portail préféré sont passées au peigne fin ! 

Conseil : un peu de bon sens pour ne pas cliquer sur des liens publicitaires trop beaux pour être honnêtes (« vous avez gagné ! », téléchargement gratuit d’un célèbre jeu, etc.).

Publicité
Publicité