Au fur et à mesure des enregistrements et effacements de fichiers, votre disque dur ralentit. La "défragmentation" permet à votre PC de réorganiser lui-même les fichiers. Ainsi vous gagnez en performance et en fiabilité. Encore faut-il y penser !

Comment bien défragmenter son disque dur

1. Défragmenter son disque dur : est-ce vraiment utile ?

Démarrage poussif de Windows, lenteur d'accès à vos fichiers, disque dur qui "rame", plantages... C'est ce que vous risquez après de longs mois d'utilisation les bras croisés : votre disque dur s'essouffle. "Défragmenter" c'est l'aider à faire de l'ordre dans ses rangements.

Quand un fichier est créé (texte, images, vidéos...) ou un logiciel installé, Windows lui alloue un certain nombre de blocs consécutifs. Lorsqu'un fichier est effacé, Windows récupère la place correspondante et s'empresse d'y placer les nouveaux arrivés. Au fil du temps, de nombreux fragments de fichiers se retrouvent ainsi éparpillés un peu partout sur le disque. Les têtes de lecture sont alors obligées de multiplier les allers et retours. D'où lenteurs et baisses de performance.

Publicité
La défragmentation permet de recomposer le puzzle, chaque bout de fichier se retrouvant placé de manière contigüe. Elle n'est pas automatique. Windows dispose bien d'un outil dédié, mais il faut l'utiliser et si possible planifier ce type d'opération qui peut prendre du temps.

A noter : les clés USB et miniPC à mémoire Flash n'ont pas besoin d'être défragmentés.

Publicité